CBD et maladie chronique

Le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées et utilisées par l’Homme. Connue dès l’époque du néolithique pour ses vertus médicinales et la qualité de ses fibres, sa composition moléculaire et son mécanisme d’action sont pourtant restés longtemps méconnus. En effet, les cannabinoïdes, molécules présentes dans la plante, ont été découverts qu’au début du XXème siècle. Les principaux, le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), ont généré depuis beaucoup de recherches et d’études cliniques qui ont permis de dévoiler tous les effets thérapeutiques de ces deux molécules. Ces dernières années, le potentiel thérapeutique du cannabidiol, principale molécule non psychoactive du cannabis a suscité un intérêt croissant. Ce cannabinoïde a démontré des effets antiinflammatoires, antalgiques, anxiolytiques, sédatifs, anticonvulsivants, antiémétiques et bien d’autres encore. Tout ceci sous-tend une utilisation dans plusieurs pathologies.

Depuis pas mal de temps, j’entends pas mal de personnes me parler de CBD dans le cadre de maladie de Verneuil ou de maladie chronique type la maladie de Crohn. Moi-même ça m’a intéressée de savoir quels pouvaient être les effets positifs du CBD sur mes pathologies et j’ai donc décidé de regarder dans le détail et de vous faire part de toutes les recherches, études et effets positifs que j’ai trouvé dessus. Bien évidemment toutes les recherches que j’ai effectué sont basées sur des études médicales que vous pouvez bien évidemment retrouver sur internet mais cela ne vous empêche pas de prendre conseil auprès de médecin, en fonction de vos pathologies et de vos besoins.

J’ai décidé de faire cet article sous forme de paragraphe pour plus de facilité de compréhension

A. LE CBD
  1. Qu’est-ce que le CBD ? 
  2. dans quoi le trouve-t-on ?
  3. Bénéfices avérés du CBD
. généraux
. sur les addictions
  4. quels sont les effets secondaires
  5. quelles sont les normes à vérifier avant de choisir votre produit

B. Expériences et témoignages
1.  Effets sur mon sommeil
2.  Effets sur les douleurs de Verneuil (douleurs + grosseurs)
3. Effets sur mes douleurs abdominales et sur mon crohn
4. présentation de la maison Terpenes

A. Qu’est-ce que le CBD ?

1. Définition

On confond trop souvent, au sujet du chanvre (ou cannabis, c’est la même plante), le THC et le cannabidiol (CBD).
En effet, le cannabidiol (molécule issue de la plante de chanvre) est classé comme étant phytocannabinoïde. Cela signifie qu’elle active certains récepteurs régulateurs du système nerveux, présents dans le cerveau et procure un effet relaxant. Pour autant, contrairement au  THC ou tétrahydrocannabinol, il n’entraîne pas d’effets psycho-actifs. Il ne présente donc aucun risque d’état euphorie ou d’altération des processus mentaux.
Pour mieux comprendre ce qu’est le CBD, il est important de savoir que, dans la plante de chanvre, on retrouve plus de 600 composés actifs : les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes.

a. Les Cannabinoïdes :

Le CBD est  un  des nombreux cannabinoïdes présents dans la plante  Cannabis sativa L. Moins connu  que le  THC, le cannabidiol est  l’un  des cannabinoïdes les plus étudiés jusqu’à maintenant, surtout ces  dernières  années. Il  ne possède pas d’effet psychoactif, mais présente toutefois beaucoup  d’effets thérapeutiques.

Longtemps connue pour sa molécule THC et ses effets psychoactifs, la plante de Cannabis (chanvre) dévoile peu à peu d’autres molécules aux nombreux bienfaits, tels que le CBD.Lorsque la plante contient moins de 0,2% de THC, on parle alors de «fleur de chanvre».

On retrouve plus de 100 cannabinoïdes dans la plante : le Tétra-hydro-cannabinol (THC) qui est le plus connu, le cannabidiol (CBD) qui est la molécule responsable des effets nonpsychotropes du cannabis et qui présente beaucoup de propriétés thérapeutiques, le cannabinol (CBN), le cannabichromene (CBC), le cannabigérol (CBG) etc…

b. Les Terpènes

Les terpènes sont les molécules qui donnent au cannabis (comme à beaucoup d’autres plantes ou fruits) leur arôme, leur couleur et leur saveur. Ce sont des molécules produites dans la résine du chanvre. Ils vont également favoriser l’absorption des cannabinoïdes et ont aussi des propriétés thérapeutiques intrinsèques. On retrouve plus de 100 terpènes dans le chanvre.

  • Myrcène : terpène le plus abondant. Il présente des propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques, sédatives, myorelaxantes et antalgiques. D’après certaines études, il faciliterait aussi le passage de la BHE par le THC ou le CBD
  • β-Caryophyllène : terpène retrouvé dans le poivre noir, il présente des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antispasmodiques.
  • Linalool : terpène sédatif, antiseptique, antalgique et ayant la capacité de booster le système immunitaire
  • α-Pinène : connu pour ses effets bronchodilatateurs et anti-inflammatoires
  • Limonène : terpène connu pour soulager les symptômes de la dépression et de l’anxiété, il aide également l’absorption des autres terpènes à travers la peau et les tissus corporels. Il présente aussi des propriétés antifongiques, et diminue le reflux gastro-œsophagien
  • Terpinéol : grâce à son effet relaxant, il réduit la douleur et l’inflammation et protège l’estomac des ulcères
  • Humulène : également retrouvé dans le houblon, le humulène diminue l’appétit, et exerce une action antalgique et anti-inflammatoire
  • 1,8-cinéol : plus connu sous le nom d’eucalyptol, ce terpène pourrait avoir des effets antibactériens, antioxydants, antiasthmatiques.

Il en existe d’autres évidemment…

2. Dans quoi le trouve t-on ?

Il faut tout d’abord garder à l’esprit que l’efficacité du CBD peut varier en fonction du patient, de la dose, de la source, du mode d’administration ou même encore des conditions d’administration.

Désormais répandue dans plusieurs pays, la fleur de chanvre est dérivée en une large variété de produits.

Il existe donc différentes voies d’administration en thérapie : l’inhalation, l’ingestion, l’absorption sublinguale, topique, rectale ou encore l’absorption transdermique. Chaque voie d’administration a ses avantages et ses inconvénients. Actuellement, les produits contenant du CBD sont proposés sous forme d’huile, de e-liquide, de produits cosmétiques, capsules, pâtes, produits alimentaires, suppositoires, graines et même certains traitements pour les animaux domestiques.

Voyons ensemble les plus connues :

a. Les fleurs de CBD

Pour une consommation en infusion, elles permettent une relaxation plus intense, une diminution de l’anxiété et parfois même une diminution de certaines douleurs. Selon le choix de la fleur, la quantité de CBD est plus ou moins élevée.

b. L’huile de CBD

Le CBD peut être utilisé sous forme d’huile, pour vos douleurs ou faire partie de votre routine bien-être.Il existe différentes formes d’huiles et chacune d’entres elles sera à même de répondre à un besoin spécifique :

  • L’huile de full spectrum autrement dit spectre complet : La fabrication de cette issue de l’extraction complète de la plante, cela signifie que toutes les parties du chanvre sont utilisées dans la conception (cannabinoïdes, traces de THC, flavonoïdes et terpènes). Cette huile vous permettra de profiter de toutes les vertus de la plante. Une huile a spectre complet vous permettra de profitez de ce que l’on appelle « L’effet d’entourage ».
  • L’huile de broad spectrum autrement dit large spectre: Elle contient tous les cannabinoïdes au même titre que le spectre complet mais elle ne contient aucune trace de THC. Elle nécessite une étape de traitement supplémentaire pour isoler et éliminer le THC
  • L’huile Isolat : cette huile retiens que du cannabidiol pur et aucun autre aucune autre cannabinoïde. Elle ne bénéficie donc pas de l’effet d’entourage.

En ce qui concerne l’huile de CBD , notez qu’il existe également différents pourcentages.

c. Isolat pure (cristaux)

Le CBD est extrait de la plante et est ensuite purifié. Les cristaux extraits sont purs à plus de 99%. L’isolat de CBD est une extraction de CBD pur, c’est à dire que pendant le processus, le CBD est isolé de tous les autres cannabinoïdes.L’isolat est très souvent utilisé pour créer des produits au CBD qui n’ont pas la saveur et l’odeur du chanvre.

Votre choix dépendra notamment de votre tolérance aux différents cannabinoïdes (principalement CBD et THC) qui elle-même dépend de beaucoup de facteurs (métabolisme, âge, sexe, poids…), mais aussi du dosage notamment de l’isolat.

L’isolat (les cristaux) de CBD est un choix idéal pour les consommateurs avancés souhaitant contrôler leur expérience CBD dans les moindres détails.

3. Bénéfices avérés du CBD

Le CBD est un produit naturel considéré comme sécurisé et consommable sans répercussions négatives sur la santé. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré officiellement que le CBD n’était ni nocif ni addictif.

a. Étude de santé Cannabis-Benefices

Le CBD est connu pour ses effets antiépileptiques et anxiolytiques appuyés par des preuves cliniques et précliniques. Plusieurs études ont également mis en évidence des effets anti-inflammatoires, immunomodulateurs, antipsychotiques et neuroprotecteurs.

  • CBD comme antalgique naturel : on sait qu’il permet de diminuer la douleur. Lors d’une étude menée en 2019 par une cohorte de chercheurs internationaux, et publiée dans la revue scientifique Pain, le CBD s’est montré aussi efficace qu’un antidouleur classique pour soulager la douleur sur le court terme. Selon cette étude, le cannabidiol possède des propriétés analgésiques et anxiolytiques très importantes.
  • CBD comme somnifère naturel : Grâce à ses effets relaxants et anxiolytiques, le CBD favorise l’endormissement. Il permet donc d’éviter le recours aux somnifères et améliore la qualité du sommeil. Celui-ci est plus réparateur et les réveils nocturnes sont moins fréquents.
  • CBD comme anti-stress puissant : La prise de CBD aide l’organisme à lutter contre le stress émotionnel et l’anxiété de manière générale, en favorisant la détente et la relaxation.Le CBD montre même des résultats extrêmement intéressants dans le cadre du traitement de la dépression, mais aussi contre le trouble obsessionnel compulsif (TOC), le trouble de panique ou encore le trouble de stress post-traumatique (TSPT)
  • CBD et affection de la peau : Le CBD s’avère également efficace pour lutter contre les différents problèmes de peau. Le cannabidiol réduit la synthèse lipidique, régule l’activité des glandes sébacées, contribuant ainsi à prévenir et à traiter l’acné. Ses effets anti-inflammatoires aident à contrôler les éruptions et à les faire disparaître plus rapidement. En plus du traitement de l’acné, les crèmes à base de CBD permettent d’hydrater efficacement la peau et de traiter de façon locale certains problèmes cutanés comme le psoriasis, l’eczéma ou encore les rougeurs.
  • CBD et problèmes gastro : Des études montrent que le CBD peut être un bon candidat pour normaliser la motilité intestinale chez les patients atteints de maladie intestinale inflammatoire. La combinaison de CBD et de traitements adaptés peut réduire l’inflammation et soulager les symptômes des douleurs abdominales, la diarrhée et la perte d’appétit. Il peut aussi réduire la gravité de l’inflammation intestinale par l’activation du récepteur gamma.

Au delà des bénéfices connus du CBD, de nombreuses études ont prouvé son efficacité sur de nombreuses addictions.

b. Addictions

Addictions aux opioïdes

Étude Reiman A, Welty M, Solomon P. Cannabis as a Substitute for Opioid-Based Pain Medication: Patient Self-Report. Cannabis Cannabinoid Res. 2017

L’utilisation du CBD permettrait de diminuer l’utilisation et l’addiction aux opioïdes dans le traitement des douleurs chroniques. En effet, le CBD permettrait de diminuer les sensations de craving (=Désir irrépressible et violent d’utiliser une drogue addictive) ainsi que les symptômes de sevrage aux opioïdes. Lors d’une étude de 984 patients traités par opioïdes, 97 % ont répondu être tout à fait d’accord/d’accord sur le fait que la consommation de CBD leur avait permis de diminuer la quantité d’opioïdes consommés ; et 81 % étaient tout à fait d’accord sur le fait que la consommation de CBD seul était plus efficace pour traiter la douleur que du cannabis + opioïdes.

Addictions au tabac

Étude Morgan CJA, Das RK, Joye A, Curran HV, Kamboj SK. Cannabidiol reduces cigarette consumption in tobacco smokers: preliminary findings. Addict Behav. sept 2013

Une étude clinique britannique publiée en 2013 a montré que le CBD est très efficace dans le sevrage tabagique, avec une diminution de 40 % du nombre total de cigarettes fumées chez les patients qui ont inhalé du CBD pendant les craving. Le sevrage à la nicotine entraîne irritabilité, anxiété, troubles du sommeil, maux de tête… Le tabac est une substance dont la consommation addictive est une des plus fréquentes. L’avantage du CBD est qu’il peut être vapoté, ce qui permet de conserver le geste qui est souvent difficile à oublier pour un fumeur.

Une étude publiée en 2019 a évalué l’effet anti-addictif du CBD sur plusieurs substances (THC, nicotine, opiacés et alcool) et les chercheurs ont montré que le CBD prévenait les rechutes par ses multiples actions (anxiolytique, anti compulsive, antidépressive etc.). De plus, ces effets protecteurs agiraient dans la durée.

4. Effets secondaires

Le CBD peut effectivement entrainer des effets secondaires dans certains cas, en règle générale, ils sont liés à un surdosage de CBD, à une contre-indication du CBD, ou à une interaction médicamenteuse.

  • La somnolence : Le cannabidiol peut entrainer chez certains de la somnolence. Cette manifestation est, en soi, normale, puisque le CBD est souvent utilisé comme un relaxant ou une aide au sommeil. Le risque réel avec la somnolence réside en fait dans l’activité de la personne au moment des somnolences : au volant ou sur une machine au travail par exemple. C’est avant tout une question de dosage, à revoir à la baisse dans ce cas-là, pour ne pas ressentir cet effet secondaire indésirable avec le CBD.
  • La bouche sèche : Il est assez fréquent d’entendre que le CBD peut entrainer une sensation de bouche sèche. Il a une action qui peut interagir avec les glandes salivaires. Cette déshydratation locale et passagère est vite corrigée en buvant un ou plusieurs verres d’eau tout simplement.
  • Les problèmes gastro-intestinaux : Les problèmes gastro-intestinaux sont difficiles à cerner. Cet effet secondaire du CBD est paradoxal, car il a été démontré que les troubles gastro-intestinaux moteurs pouvaient aussi être amoindris grâce à aux cannabinoïdes, comme dans le cas du Syndrôme de l’Intestin Irritable (SII) par exemple.
  • La perte d’appétit : À l’inverse du THC qui est connu pour provoquer des fringales, le CBD a un effet régulateur sur la sensation de faim. En effet, le CBD participe activement à la diminution de la production de ghréline qui est une hormone digestive stimulant l’appétit. Cet effet secondaire du CBD peut malgré tout être facilement contrecarré en changeant les heures auxquelles le CBD est pris, à savoir le plus loin possible des heures de repas.
  • Nausees : Un autre effet secondaire du CBD cité se manifeste par des sensations d’inconfort, au niveau de l’estomac et des sensations de nausées. Cette manifestation nauséeuse est assez rare et souvent liée à un surdosage de CBD, une faiblesse du système digestif ou à des raisons extérieures. Le CBD, en général, est connu pour ses propriétés anti-nauséeuses précisément.

Dans tous les cas, si vous sentez une sensation de gêne ou l’un de ces symptômes, je vous invite à arrêter immédiatement le produit et à prendre contact auprès de votre médecin.

5. Quelles sont les normes à vérifier avant de choisir votre produit ?

a. Ne pas faire partie des contre-indications

Les contre-indications majeures à la prise de CBD concernent 3 groupes de profils :

  • Les femmes enceintes et allaitantes : En effet, le CBD peut hypothétiquement avoir un effet négatif sur le placenta en modifiant ses propriétés. Il y a peu de recul scientifique sur ce sujet mais évitons les risques inconsidérés (principe de précaution afin de préserver la mère et l’enfant )
  • Les profils allergiques: Les allergies au chanvre existent. Le CBD est issu du chanvre qui est une plante qui produit du pollen comme de multiples autres plantes.
  • Les personnes qui suivent un traitement médicamenteux avec lequel, le CBD, sous une forme orale/sublinguale, peut conduire à des effets secondaires ou à des situations à risque. En effet, il existe un risque d’interactions médicamenteuses avec le CBD. D’après une récente étude du Penn State College of Medicine in Hershey (aux États-Unis) publiée dans « Medical Cannabis and Cannabinoids » le CBD pourrait perturber l’action de 57 médicaments classiques dont voici la liste ci-dessous.

Parmi ces 57 molécules, voici les plus dangereuses interactions possibles avec le Cannabidiol :

  • Les anticoagulants à base de warfarine
  • Les antiarythmiques comme le “amiodarone”
  • Les hormones thyroïdiennes comme la Levothyroxine
  • Les anticonvulsants à base de Clonazepam/Clobazam comme le Rivotril
  • Les corticoïdes
  • Les betabloquants
  • Les narcoleptiques

Je vous recommande vivement de contacter votre médecin si vous suivez un traitement qui comprend ces molécules.

b. THC inférieur à 0.2%

Ces plants de cannabis Sativa L. doivent contenir moins de 0,2 de THC pour répondre à la réglementation en vigueur en France. Les produits finis, eux, doivent afficher un taux de tétrahydrocannabinol de 0%.

c. Cela provient d’une variété de chanvre autorisée

La première chose à regarder est l’origine des plantes avec lesquelles le produit a été fabriqué. Pour que le CBD soit viable, les plantes doivent être issues de chanvre biologique. Privilégiez alors des plantes cultivées naturellement selon la norme très européenne pour respecter la réglementation et profiter d’une bonne qualité.

d. Qu’il n’est pas produit à partir de fleur de la plante

L’industrie du CBD est en pleine expansion depuis plusieurs années. De très nombreuses marques ont vu le jour. Ce secteur est donc devenu très concurrentiel et malheureusement il existe quelques arnaques bien rodées qui voient le jour comme parfois l’ajout de terpènes sur les fleurs de CBD afin qu’elles soient plus parfumées ou encore l’ajout de résidus de plantes pour augmenter le poids du produit car l’achat de CBD se fait au poids. Vous y trouverez alors une concentration de CBD plus faible….

B. Expériences et témoignages

1. Effets sur le sommeil et expériences diverses

En me lançant dans la rédaction de cet article, j’ai fait de nombreuses recherches. Au-delà du fait de pouvoir vous renseigner sur le sujet, je souhaitais vraiment trouver des réponses et des solutions quant à certains de mes propres problèmes. et clairement le problème numéro 1 était mon problème de sommeil.

a. Comment marche le CBD sur le sommeil ?

Tous les êtres vivants possèdent un système endocannabinoïde (SEC), qui permet de sécréter de façon naturelle des molécules similaires à celles que l’on retrouve dans les plantes de cannabis. Ainsi, le CBD joue un rôle de catalyseur dans l’organisme, c’est-à-dire qu’il engendre une action directe au niveau du système endocannabinoïde et permet de réguler de nombreux processus biologiques, tels que la réponse naturelle au stress, à l’anxiété.

Le sommeil est divisé en 3 phases :

  1. Phase d’endormissement
  2. Sommeil profond
  3. Sommeil paradoxal

L’une des phases les plus importantes est le sommeil profond, car c’est elle qui nous permet de nous régénérer grâce aux différents procédés que notre corps fabrique pendant la nuit. Par exemple, le CBD est connu pour réguler l’équilibre naturel de notre organisme. Il permet donc de régler différents paramètres comme la respiration, le rythme cardiaque, la digestion ou encore la température corporelle. Et ce qu’il faut savoir, c’est que le moindre déséquilibre peut influencer la qualité de notre sommeil et notamment engendrer des insomnies. Le CBD, par son action relaxante, est donc capable d’améliorer la durée du sommeil profond.

b. Mon expérience

Ce qu’il faut déjà savoir sur moi c’est que je suis une très grande insomniaque. Ce problème remonte à plus d’une vingtaine d’années car la multiplication de mes problèmes de santé, le stress et l’angoisse liées à mes pathologies ont développé chez moi un réel problème de sommeil.Dès l’âge de 18 ou 19 ans j’ai commencé à prendre des cachets pour dormir, et d’années en années, toujours un peu plus, toujours un peu plus fort. Je suis passée par les hypnotiques tel que le Stilnox* ou encore des traitements beaucoup plus puissants comme les gouttes de Rivotril.

Et il y a 8 ans, poussée par l’envie d’arrêter de me droguer aux médicaments pour dormir, j’ai tout arrêté brusquement. Je n’ai absolument rien pris à côté pour palier à mes manques de sommeil donc j’ai passé des années à dormir deux ou trois heures par nuit, plusieurs jours par semaine. Il peut m’arriver aussi de faire des nuits blanches sur plusieurs jours, ou avoir des réveils intempestifs 2 à 10 fois par nuit. Vous l’aurez compris on repassera pour des nuits réparatrices 🤣😋

J’ai parfois essayé des produits de pharmacie tels que Euphytose, la melatonine, Donormyl et une ribambelle d’autres mais rien qui ne fonctionnent sur du long terme; dès la 3e ou 4e nuit je ressemblais à nouveau à un hibou. Donc quand l’une de mes amies m’a parlé du CBD, je lui ai rigolé au nez. Cela fait plus de 20 ans que je galère avec mes problèmes de sommeil donc j’avais du mal à concevoir qu’une plante puisse me faire dormir.

Étant donné que ma précieuse amie s’est spécialisée dans le CBD, la meilleure personne qui pouvait me renseigner c’était elle. Elle m’a donc conseillée et j’ai commencé un « traitement » d’un mois à base :

  • D’une infusion pour le sommeil à prendre 30 minutes avant de se coucher
  • De gouttes d’huile de CBD en sublingual au cas où l’infusion ne marcherait pas

Je vais pas vous mentir je n’y croyais pas (et si mon amie passe par là ne me tires pas les oreilles mais je l’ai vraiment pris parce que c’est toi 🤣)

Il ya aussi les périodes où je suis plus stressée, angoissée. Les poussées de Verneuil, Crohn, Spondylarthrite influent évidemment sur mon sommeil à cause des douleurs, du stress, d’être H24 en alerte de poussée… Du coup c’est là que je prends les gouttes d’huile de CBD car elles sont dosées de façon plus importante en CBD et c’est vrai que çela prend vraiment bien le relais pour qu’enfin je puisse dire que je dors comme un bébé 😉. Pour être sûr de ne pas être influencée dans mon étude, j’ai embarqué avec moi une copine dans cette aventure qui a plus ou moins les mêmes problèmes que moi et je lui ai demandé donc d’essayer avec moi les tisanes au CBD.

c. Témoignage d’une malade atteinte d’insomnie, de Verneuil et de fibromyalgie

En tout cas, le maître mot est bien vrai, le marchant de sable passe bien !

. Utilisation simple, avec une boule à thé. L’infusion se fait très bien, environ 8 à 10 min.

. Goût / Saveur : un délice et un plaisir à boire

. Ressenti/vécu: j’ai un sommeil compliqué depuis des années, je pense que les maladies chronique n’aide pas. Malgré un traitement pour la fibromyalgie qui est censé « éteindre » mon cerveau pour la nuit.

. En tout honnêteté, depuis que je me fais cette super infusion, le temps d’endormissement est plutôt court. Une nuit digne de ce nom, sans douleur, sans réveils multiples durant la nuit (du moins ça a vachement réduit mes réveils nocturne ). En plus d’être efficace, c’est vraiment très agréable de la déguster, devant une série, un film .. un plaisir recommandé ++++++

2. Effets sur les douleurs de Verneuil ( douleurs et grosseurs)

Je suis tombée malade alors que j’avais 14 ans. À l’époque on m’a déclaré une maladie de Crohn foudroyante, avec tous les effets secondaires qui allaient avec, c’est-à-dire des douleurs abdominales atroces, un état d’épuisement impressionnant, des vomissements aléatoires, une perte de poids fulgurante etc….Vous l’aurez compris j’ai démarré mon adolescence avec les douleurs.Puis à cela sont venues se greffer d’autres pathologies : la maladie de Verneuil que vous connaissez bien et la spondylarthrite ankylosante. Dès l’âge de 16 ans je connaissais la morphine, les opiacées, les antidouleurs, et je ne sais combien d’autres médicaments pour essayer de calmer ma douleur…

À l’âge de 35 ans je savais ce qu’était la dépendance médicamenteuse, avec un long passage de sevrage aux morphiniques et malheureusement une résistance à la majorité des antidouleurs. Si d’ailleurs vous souhaitez lire mon parcours au niveau de la dépendance médicamenteuse, je vous invite à lire l’article qui se trouve ICI

Alors lorsque mon amie m’a proposé d’essayer ses produits, du CBD pour la douleur, je me suis dite pourquoi pas 😉 Si çela me permettait de prendre moins d’anti douleur sur mes poussées de Verneuil, si ça permet de calmer mes douleurs abdominales en poussée de Crohn, j’aurais tout gagné.

Il ya 3 mois j’ai donc commencé :

a. Huile sublinguale 40 % help

C’est une huile qui permet de diminuer les douleurs physiques et aussi un anti-inflammatoire naturel. Cette huile existe en différents dosages (de 10% à 40 % ) mais au vu de l’importance des douleurs de Verneuil, on a tout de suite décidé de prendre pour moi du 40 %.

Pour le dosage, il varie en fonction de chacun : en fonction de la connaissance du produit, de l’intensité de la douleur donc il ne faut pas hésiter à demander conseil un vendeur et bien évidemment je ne peux que vous inciter à prendre une marque où vous êtes bien renseigné au préalable et où vous êtes sûr que les produits sont vraiment orientés pour la douleur. Bon si j’ai un conseil à vous donner c’est de ne pas aller chercher le CBD au tabac du coin mais vraiment dans une boutique spécialisée.

Je me suis rendue compte aussi d’un deuxième effet positif à l’huile de CBD sur mon Verneuil : comme c’est un anti-inflammatoire naturel, je me suis demandé si en massant les zones où j’ai des abcès cela ne pouvait pas les diminuer en terme de grosseur ? Donc j’ai commencé chaque soir à masser une zone en particulier où j’avais un abcès récurrent qui avait tendance à être constamment inflammatoire. Et le résultat est que même si ça ne l’a pas empêché de grossir lors d’une nouvelle poussée, cela a permis à ce qu’il soit moins gros que précédemment. Et honnêtement le résultat est vraiment flagrant…

b. Cristaux de CBD

Je ne vous apprends rien, quand la douleur est trop intense on arrive plus trop à réfléchir, à bouger, et c’est pour cela que nous cherchons un antidouleur puissant pour avancer…

Dans le cadre de ma maladie de Verneuil, j’ai la malchance d’avoir des abcès qui peuvent atteindre la taille d’une balle de tennis en l’espace de quelques heures. Ce qui veut dire que je n’ai quasiment aucune possibilité de prévenir une nouvelle poussée au préalable. De plus, ils sont extrêmement mal localisés (anal et vaginal pour la plupart) donc ils font extrêmement mal.

Pour beaucoup d’entre vous, vous connaissez mon parcours de malade et vous connaissez la problématique que j’ai eu dans le passé avec les antidouleurs. En effet, dépassée par la douleur de mes différentes pathologies, j’ai été longtemps addict aux morphiniques et plus exactement à l’Actiskenan, ce qui m’a valu un parcours du combattant pour réussir à me sevrer.

Donc lorsque j’ai cherché une alternative à mes antidouleurs pour Verneuil, il n’était pas question que je retombe dans une addiction. Lorsque l’on m’a parlé pour la première fois des cristaux de CBD, ça m’a un peu rebuté on va pas se mentir parce que c’est une poudre blanche et ça me faisait penser un peu à la cocaïne. Donc j’ai mis quand même pas mal de temps à le prendre la première fois… Mais une fois la première impression passée, j’ai compris qu’il y avait un réel bénéfice à ces cristaux. Lorsque j’ai une poussée de Verneuil et que la douleur est trop intense, au moment où j’ai l’impression que l’abcès est extrêmement chaud, qu’il va sortir de ma cuisse tellement il me fait mal, je mets sous la langue une dose de cristaux et 30 à 45 minutes plus tard cela agit comme un antidouleur lambda. Je suis alors enfin soulagée pour plusieurs heures.

3. Effets sur les douleurs spasmodiques ou douleurs de Crohn

On entend de plus en plus souvent dans le cadre de maladie de Verneuil qu’il existe des maladies dites associées comme la maladie de Crohn.

Je suis moi-même atteinte de maladie de Crohn depuis que j’ai 14 ans et je peux vous dire une chose c’est que j’ai pas eu un Crohn facile… Des douleurs abdominales atroces, des symptômes très compliqués à gérer au quotidien tels que les diarrhées, les nausées, la perte d’appétit… j’en passe et des meilleurs…. A tel point qu’à une époque je crois que j’ai passé près d’un an hospitalisée.Avec le temps, nous avons réussi à trouver un traitement qui convienne à mon Crohn et qui me permette d’être plutôt stable toute l’année. Depuis maintenant un peu plus de 5 ans, je suis donc sous STELARA qui a de réels effets positifs sur ma maladie, mais qui ne m’empêche pas quand même d’avoir par moment des petites poussées chroniques.Lors de ces poussées, j’ai des spasmes abdominaux terrible, comme si on m’enfonçait un couteau violemment dans le ventre et je peux vous dire que c’est une douleur qui est terrible. Mais vous connaissez assez bien ce phénomène de douleur spasmodique pour les personnes atteintes d’endométriose, de règle extrêmement douloureuses.

Comme je l’ai expliqué plus haut, je suis une ancienne addict aux morphiniques à cause justement de ces douleurs et je ne veux plus aujourd’hui retomber dans le système des antidouleurs puissants car mon cerveau garde en mémoire cette addiction et qu’il était important pour moi de trouver quelque chose de plus naturel.En faisant des recherches approfondies et sur les conseils de mon amie spécialiste du CBD, j’ai commencé à regarder plus en détail ce qui était le CBG.

a. le CBG et ses avantages

Pour comprendre pourquoi je me suis orientée vers le CBG plutôt que le CBD, nous avons besoin de comprendre tout d’abord ce que c’est.

Le cannabis produit une gamme variée de molécules, dont on compte en moyenne 100 cannabinoïdes. Généralement, on pense d’abord au CBD (cannabidiol) et à ses nombreux bienfaits, puis au THC, considéré comme illégal.

Et parmi les autres molécules donc, il y a aussi dans le chanvre du CBG. Appelé aussi cannabigerol, il s’agit d’un cannabinoïde non psychotrope issu de la plante de cannabis. Il se rapproche des effets du CBD. Le CBG commence notamment à être reconnu pour ses bienfaits apaisants, analgésiques et anti-inflammatoires. En effet, le CBG inhiberait la capture du GABA, un neurotransmetteur qui serait impliqué dans au moins 30% des synapses du cerveau. Ce phénomène entraînerait une relaxation musculaire et analgésique et permettrait donc la diminution de certaines douleurs dans les maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn, l’endométriose, la RCH etc …

b. Les fleurs de CBD+CBG

Je me je suis donc évidemment penchée sur les fleurs de CBD qui ont une forte concentration en CBG car je suis moi-même fumeuse . Oui oui je sais, j’entends déjà vos voix dire mais ce n’est pas bien faut pas fumer !

Pour être sincère avec vous même si on sait pertinemment que la cigarette n’est pas bon pour la santé, ce n’est pas en arrêtant de fumer que vous verrez Verneuil disparaître. Ma dermatologue m’a souvent dit qu’il valait mieux quelqu’un qui fume un peu mais qui est moins stressé plutôt que quelqu’un qui a arrêté de fumer et qui est stressé de la mort. La cigarette n’est pas bonne pour la cicatrisation ça c’est avéré, mais n’a rien à voir avec Verneuil en lui-même.

Alors je sais clairement qu’elle est contre-indiquée dans le cadre des maladies de Crohn et que ça n’améliore pas mon état mais pour être honnête avec vous c’est l’un de mes derniers plaisirs donc je n’ai pas envie de l’arrêter 🤣🤭J’ai donc commencé à regarder les produits à base de CBG pour gérer ma douleur le plus naturellement possible mais avec une action assez rapide puisque comme vous le savez ces douleurs sont assez insupportables.

Et qu’elle ne fut pas ma surprise quand je me suis rendue compte qu’en fumant les fleurs de CBG, ma douleur s’efface en 10 minutes. C’est impressionnant à quel point l’effet du CBG est antispasmodique au point que je n’ai même plus besoin de prendre un cachet derrière ce qui est assez impressionnant dans mon cas… Je ne sais même pas à quel point vous dire que j’ai trouvé ma pépite antidouleur pour mon Crohn et ça c’est magique 😀

Et comme je suis partageuse 🤣 et que je ne voulais pas être la seule personne qui essaie sur une douleur spasmodique, j’ai partagé quelques fleurs à une amie qui est aussi atteinte de maladie de Crohn et une autre amie qui est atteinte de règles extrêmement douloureuse depuis son adolescence.

Je vous laisse lire leurs témoignages :

  • Jeune femme de 25 ans atteinte de Crohn :  » je suis atteinte de maladie de Crohn depuis presque 6 ans et j’ai malheureusement énormément mal au ventre tous les jours. je refuse de prendre des traitements trop fort car je supporte pas les antidouleurs ça me rend vite malade au lieu d’améliorer mon état. Quand Vanessa m’a proposé d’essayer un produit naturel j’ai sauté sur l’occasion. Comme je ne fume pas, j’ai décidé de faire infuser les fleurs de CBG qu’elle m’avait donné pendant 10 minutes dans de l’eau chaude comme une infusion et je l’ai bu lors d’une crise de douleur. Et vraiment je suis choqué comment ça marche. la douleur et le spasme complet se sont calmé en 20-25 minutes et honnêtement j’ai pas eu besoin de reprendre quoi que ce soit avant le soir. j’ai réitéré l’opération deux jours de suite et franchement ça marche tout le temps je suis trop contente »
  • Femme de 31 ans atteinte depuis une quinzaine d’années d’endométriose :  » lorsqu’on a l’endométriose comme moi, on a énormément mal au ventre. Des douleurs de règles à devoir souvent être hospitalisée tellement je vais mal. J’ai souvent tendance à m’enfermer chez moi pendant ces périodes car je souffre tellement que je ne peux pas faire quoi que ce soit. J’ai donc essayé les fleurs de CBG que Vanessa m’a conseillé lors d’une de mes crises d’endométriose et vraiment ça marche!!! Mais ça marche vraiment bien : mes douleurs de règles ont disparu, j’ai enfin pu sortir de mon lit alors que d’habitude il n’en n’est rien… Je revis en fait 😁. Quand on pense que c’est naturel alors que les cachets qu’ils me donnent ne me calme pas vraiment je ne comprends même pas qu’on ne nous en ai pas parlé avant. Alors merci parce que grâce à ça je vais enfin pouvoir vivre un peu mieux ces périodes de douleurs et ne pas rester constamment enfermée sous ma couette chez moi »

Des témoignages qui valent mieux que de longs discours 😉

4. Présentation de Maison Terpènes Paris

Lorsque j’ai décidé de faire cet article sur le CBD, il a bien fallu pour comprendre tous les effets que j’en essaies principaux produits. Mais bien évidemment je ne voulais pas aller me servir au tabac du coin car je savais pertinemment que ça n’aurait pas l’effet escompté ou l’effet que je recherchais au départ.Tout au long de l’article que vous venez de lire, vous avez vu que j’ai essayé des produits. Tous ces produits viennent de Maison Terpenes Paris, l’entreprise de mon amie Priscilla.

Dénicheuse de tendances et touche-à-tout multidisciplinaire, elle a toujours eu à cœur de placer l’éthique et l’humain au centre de son environnement. En 2020, la Covid touche la planète et une maladie nommée Myélite aiguë touche durement un membre de sa famille. Ces difficiles épreuves l’ont poussée à chercher des solutions ultra-naturelles et sans dépendance pour mieux soulager les douleurs et l’anxiété. Le chanvre biologique et les produits à base de CBD sont SA GRANDE révélation. Relaxation, apaisement, gestion des douleurs et nuits réparatrices… leurs vertus font leurs preuves, comme une évidence. Faire du bien aux gens tout en cocoonant la planète, telle est désormais sa philosophie.

Je me suis donc bien évidemment tournée vers ses produits puisque je la connais et que je sais à quel point elle s’est investie personnellement pour mettre au point des formules avec des produits rigoureusement sélectionnés.

Si vous souhaitez bénéficier de ses connaissances et de ses produits, je vous invite à la suivre sur sa page Instagram ICI ou à la contacter directement sur son site internet ICI

Face aux recherches effectuées ces dernières années, nous ne pouvons que constater l’énorme potentiel thérapeutique du cannabidiol (CBD) même s’il faut noter que l’intérêt envers cette molécule n’est que tout récent. En effet, il suffit de jeter un coup d’œil aux dates de publications des études : la quasi-totalité ont été publiées il y a moins de 30 ans ! Le potentiel de ce cannabinoïde est donc très certainement sous-estimé encore aujourd’hui. Malgré les incertitudes sur son mécanisme d’action précis, il m’a semblé important au vu de l’intérêt croissant des patients pour le CBD, de réunir toutes les données dans un même article, qui peut vous servir de support pour prendre une décision si vous souhaitiez essayer.

Il est important de comprendre que la posologie du CBD sera fonction de :

  • de vos besoins
  • de votre parcours personnel
  • de votre sensibilité aux produits

En tout cas, il est sûr que le CBD a encore de très beaux jours devant lui et peut-être qu’avec le temps la législation sera beaucoup plus souple… En attendant, vous avez-vous déjà essayé le CBD? Fait-il partie de vos produits du quotidien que se soit en cosmétique et/ou médication ?

Bien évidemment je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous auriez à ce sujet

Et 🥳 SUPRISE 🥳 : Comme je souhaite sincèrement que vous puissiez bénéficier des effets positifs du CBD sur nos pathologies, avec un professionnel averti, j’ai demandé à mon amie de vous faire bénéficier d’un code promotionnel de -10 % pour toute personne qui commandera sur son site http://www.maison-terpenes.com avec le code VERNEUIL 😉

Alors n’hésitez pas FONCEZ !!

Un commentaire sur « CBD et maladie chronique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s