Archives pour la catégorie astuces

Importance du hygge et recettes naturelles

    
    Depuis déjà quelques temps, je m’intéresse d’un peu plus près à toute la cosmétique 100 % naturelle car je me suis rendue compte que ma peau est devenue très sensible, mes cheveux ont ternis et tout mon corps est encore plus sensible depuis que je suis atteinte de la maladie de Verneuil. Certains et certaines qui me suivent même sont atteints d’autres maladies dermatologiques tels que du psoriasis, de l’eczéma ou même des dermatites atopiques.

Après plusieurs demandes et comme le sujet me plaît beaucoup, j’ai décidé de vous partager avec vous ce que je sais de la détente et à quel point elle est importante. Et on verra aussi des recettes 100% naturelles, qui m’accompagnent dans mon quotidien 🤗

A. L’importance de prendre soin de soi ou l’art de vivre à la Danoise : le hygge

    Depuis toujours, je prône l’importance de prendre soin de moi et d’écouter mon corps (bon après avec une maladie de Crohn depuis mes 14 ans, je n’avais pas trop le choix que d’écouter mon ventre 🤣🤣🤣). J’ai toujours aimé profiter des petits bonheurs de la vie, être entourée de ma famille ou de mes amis pour vivre un moment chaleureux, prendre du temps pour moi afin de me détendre et de lâcher prise. J’aime aussi beaucoup lire, écrire et c’est vrai qu’au travers de mes lectures j’ai fait la découverte de ce qu’est le « HYGGE », sans savoir que je l’ai expérimenté déjà au quotidien.

Je ne vais pas vous l’apprendre, dans le cadre de maladie pathologique, il est très important de se reposer, de prendre du temps pour soi afin de pouvoir recharger correctement les batteries et éviter les poussées de maladie.

Aussi loin que je m’en rappelle, j’ai toujours aimé concocter des recettes maison car à l’époque je n’avais pas les sous pour m’acheter des masques prêts à l’emploi. Je me posais devant ma coiffeuse (oui oui j’avais une coiffeuse comme les poupées 😂), je parlais à mes poupées imaginaires je passais des moments de détente merveilleux…. Et quand ma maladie de Verneuil s’est déclarée, la fatigue s’est accentué, le temps a clairement un effet sur ma peau qui, elle, a commencé à être beaucoup plus sensible, beaucoup plus délicate.

1.      Définition du HYGGE

   Le « Hygge » est un mot de la langue norvégienne qui signifie « bien-être ». Le terme est apparu pour la première fois vers la fin du XVIIIe siècle. Il se définit comme un art de vivre qui consiste à créer des moments heureux dans la vie de tous les jours, quelle que soit la saison, l’heure de la journée ou l’état d’esprit. Cet art encourage les gens à se mettre dans une ambiance chaleureuse pour partager un moment agréable. Ce concept prône les vertus d’un confort simple, toujours en ayant conscience de ce que l’on consomme, avec pour résultat essentiel : s’aimer soi-même et être heureux.

Prendre soin de soi est donc l’un des piliers de la philosophie Hygge. C’est aussi une approche naturelle et bio des soins de beauté, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Oui oui vous avez bien lu, même les hommes ont besoin de prendre soin d’eux et d’ailleurs c’est de plus en plus dans les mœurs.

2.      Les bienfaits

   Souvent emporté par la frénésie du quotidien, la vitesse du temps qui passe, des rendez-vous, des imprévus, de la maladie (et Dieu sait qu’elle prend de la place celle-là), notre esprit se dissipe et nous oublions de faire attention à ce qui nous entoure, à ce que nous avons besoin. Il est important de reprendre pied dans la réalité et dans le présent afin de profiter à fond et de ne jamais rater une occasion d’être heureux. Et pour cela, il faut se poser quelques minutes, prendre le temps de se recentrer sur soi-même et profiter en pleine conscience de l’instant présent. L’avantage de se planifier des petits moments de bonheur, c’est que pendant cet instant votre esprit se met au repos, on ne lui demande plus aucun effort, votre corps alors se détend oui, vous déstresser et du coup vous profitez de ce moment agréable à 100 %.

Je sais que lorsque nous sommes malades, il n’est pas toujours évident de s’octroyer des petits instants comme ça car nous n’avons pas envie ou notre corps est trop fatigué pour bouger, ou encore nous n’avons pas la force de faire une activité. Mais ce qui est bien dans ce concept danois, c’est que la moindre activité peut être un moment relaxant à partir du moment où vous prenez plaisir à faire une activité. Cela peut-être le dessin, du tricot, de la lecture, écrire, un soin du visage, écouter de la musique ou je ne sais quelle activité qui vous ferait plaisir. Le but ultime est de mettre un petit grain de magie dans votre quotidien qui, parfois peut être difficile.

Il y a un autre détail à ne pas négliger : prendre du temps pour nous permet de nous reposer et clairement il ne faut pas négliger que l’épuisement peut accentuer notre maladie… Je vous renvoie d’ailleurs vers Épuisement : oui c’est normal !

    Donc après avoir lu ça, je me suis penchée plus en détail sur des recettes totalement naturelles pour des soins totalement détente 😉 . L’objectif étant pour vous de piocher toutes les recettes qui vous font du bien, que vous avez envie d’essayer. Il ne faut pas oublier que nos pathologies sont aussi raccord avec nos émotions et que cultiver de petits bonheurs dans la vie quotidienne peut nous aider améliorer notre qualité de vie. De plus, la fatigue fait partie intégrante des symptômes que composent nos maladies : quand on ne prend pas soin de soi, souvent on est très fatigué.

B. Recettes naturelles

   Depuis plus d’une dizaine d’années, je fais des recherches sur des recettes totalement naturelles, qui me permettent de prendre soin de moi ou de mon chéri (oui oui vous avez bien compris mon petit mari adore que je lui applique des soins sur le visage ou sur son crâne pour qu’il ait une peau toute douce 😂), avec des ingrédients de ma cuisine ou des ingrédients totalement 100% naturels ou bio achetés sur le site Aroma-Zone. Le but étant que ça fasse du bien à mon porte-monnaie, à mon corps / à mon visage / à mes cheveux et que ce soit 100 % naturel. Il existe d’ailleurs sur le site Aroma-Zone un fichier reprenant certaines recettes, vous trouverez le lien ici.

1.   Les huiles essentielles

    Toutes les huiles essentielles que j’utilise, je les achète sur le site Aroma-Zone car elles sont tops, de qualité, pures, 100% naturelles et BIO certifiées ECOCERT, complètes et non modifiées.

Les modes d’utilisation des huiles essentielles sont variés et nombreux. Il convient de trouver le meilleur moyen d’utiliser celles-ci en fonction de l’effet ou de l’objectif recherché. Il est également nécessaire de tenir compte de leur composition et de la condition de la personne qui les utilise (âge, état de santé, grossesse…). Pour une utilisation en cosmétique, les huiles essentielles, très diluées, auront une action locale, alors que pour une utilisation en aromathérapie, elles pourront avoir une action locale et/ou systémique, plus générale.

⚠️ Précautions :

– Ne pas utiliser d’huiles essentielles ou de soins en contenant sur le contour des yeux, et encore moins dans les yeux.
– Certaines huiles essentielles riches en phénols, en aldéhydes terpéniques (cinnamaldéhyde, citral…) ou en terpènes peuvent être irritantes pour la peau (voir les précautions d’emploi).
– D’autres sont photosensibilisantes et il est déconseillé de s’exposer au soleil au minimum pendant les 4h suivant l’application (voir les précautions d’emploi).
– Certaines huiles essentielles peuvent être allergisantes : faites toujours un test préalable dans le pli du coude.
– Bien respecter les précautions d’emploi figurant dans la fiche technique de chaque huile essentielle.


Voici une sélection d’huiles essentielles préconisée en fonction de votre humeur ou fonction de l’effet recherché.

  • HE de tea-tree ou arbre à thé : antibactérienne, antifongique, antiviral, immunostimulante et extraordinaire pour faire percer vos abcès (vous trouverez la manière de faire dans cet article )
  • HE lavande fine : anti stress et anti anxiété, relaxante et antidépressive
  • HE menthe poivrée : antalgique local tonique et stimulante, antibactérienne, antiviral
  • HE camomille allemande : apaisante, lutte contre les irritations et les démangeaisons
  • HE mandarine : lutte contre les angoisses, l’insomnie, le stress et l’agitation générale
  • HE calendula : apaisant, calmant, réparateur, riche en composés antioxydants et anti-âge puissant sur le visage

Vous pouvez donc utiliser ces huiles essentielles dans un diffuseur préconiser à cet effet. C’est à la fois beau, pratique et hyper relaxant. Vous verrez ces huiles ont un effet positif sur vos humeurs 😉 . Vous pouvez aussi en intégrer quelques gouttes à une bougie que vous pouvez éventuellement créer vous-même, ou encore en intégrer quelques gouttes à vos soins beauté pour leurs vertus

DIY BOUGIE

2. Recettes naturelles visage

Afin de pouvoir profiter pleinement des bienfaits de soins et de relaxation, il faut vraiment se mettre en condition afin de profiter pleinement. Tout d’abord assurez-vous d’être au calme, en paix, avec un minimum de 30 minutes rien qu’à vous. S’accorder des moments de tranquillité sans aucune culpabilité est important afin de pouvoir couper avec l’agitation frénétique et stressante d’une vie quotidienne. En effet afin de mieux appréhender les douleurs de la maladie et les conséquences sur notre quotidien, il est important de passer des moments de zen attitude, des moments où votre vie se met en stand-by afin de profiter pleinement de cet état de sérénité et d’équilibre point de plus ça va permettre de couper quelques instants avec vos douleurs, vos problèmes quotidiens. Et pour moi ça passe évidemment par un moment de relaxation intense en me faisant des soins pour le corps et pour le visage. Vous pouvez d’ailleurs tout à fait organiser un petit moment à deux, pour des soins pour vous et votre amoureux oui, ou encore des soins à base d’huile de massage qui amènera, en plus de la sérénité, un petit coup de fouet non négligeable à votre couple 😉

  • Bain relax aux huiles essentielles :

15 à 20 gouttes d’huile essentielle que vous aurez choisi en fonction de ses propriétés, diluer dans une base neutre telle que de l’huile de jojoba.

On est dimanche et vous avez mal de partout. De plus, de nouveaux abcès pointent le bout de nez. Rien de mieux qu’un bon bain pour se relaxer. Le mieux est de se plonger dans un bain enrichi d’huile essentielle et d’allumer quelques bougies sur le rebord de votre baignoire pour profiter totalement de ce moment de détente. Vous pouvez même fermer les yeux, méditer, lire un livre ou écouter de la musique ou tout simplement ne rien faire. Le plus important est de prendre soin de vous.

  • Masque hyper apaisant et cicatrisant :

Ingrédients : un yaourt au lait végétal (type soja), miel bio (hyper cicatrisant), un concombre (plein de bienfaits ainsi que anti-inflammatoire)

Dans un blender, mélanger quelques cuillères du lait au soja végétal, 2 cuillères à soupe de miel, éplucher un concombre jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Appliquer à l’aide d’un pinceau surtout le visage la pâte de manière épaisse et homogène. Laisser poser une vingtaine de minutes et rincer à l’eau claire.

  • Gommage légèrement exfoliant visage pour peaux sensibles :

Ingrédients : une cuillère à café de miel, une demi-banane préalablement écrasée, quelques grains de café du matin préalablement séchés, une cuillère à soupe d’huile de jojoba / huile d’amande douce (éviter l’huile de coco sur le visage car c’est une huile qui bouche les pores de la peau)

Mélanger tous les ingrédients (avec une cuillère en bois) dans un bol afin d’en faire une pâte assez épaisse. Appliquer sur la peau en faisant des petits mouvement circulaire pendant quelques minutes. Appliquer en couche assez épaisse et après avoir masser sur votre peau, laisser reposer une à deux minutes afin que les effets cicatrisant du miel fasse effet. Retirer le tout à l’aide de coton imbibé d’eau tiède. Votre peau aura l’effet des fesses d’un bébé 😂. N’oubliez pas derrière d’appliquer une crème hydratante

  • Masque detox :

On est dimanche, vous êtes sorti tard et vous avez une mine déconfite. Avoue le masque rapide et facile et qui fait des miracles 😉

Ingredients: miel, jus de citron, huile d’olive ou amande douce, argile verte

Dans un bol, versez deux cuillères à soupe d’argile verte en poudre, une cuillère à café de miel et une cuillère à café de gel d’aloe vera et 1 cuillère à café de citron et une cuillère à soupe d’huile olive/jojoba/amande douce. Appliquer le mélange sur le visage propre à l’aide d’un coton ou d’une éponge, en évitant le contour des yeux. Attendez 15 à 20 minutes avant de bien rincer. Vous verrez votre peau sera douce et toute souple

  • Masque nourrissant :

Ingrédients : 1/2 banane bien mûre, yaourt nature, miel, huile d’amande douce.

Ecrasez une banane bien mûre en purée, puis mélangez-la avec un yaourt nature, une cuillère à café d’huile d’amande douce et deux cuillères à café de miel. Appliquez ce masque visage maison en petit massage délicat sur l’ensemble du visage. Laissez poser 10 à 20 minutes avant de rincer. Votre peau sera douce et nourrie en profondeur.

  • Masque anti-oxydant :

Ingrédients : 2 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré, 2 cuillères à café d’huile d’olive (ou d’amande douce ou argan), 1 cuillère à soupe de yaourt.

Le cacao n’est pas seulement le meilleur ami de nos papilles mais également un bon allié pour notre peau. Il lutte très efficacement contre les radicaux libres et prévient ainsi le vieillissement cutané. Grâce à la sérotonine et aux endorphines qu’il contient, ce masque visage maison vous garantit également un effet apaisant quasi antidépresseur.

Mélangez l’ensemble des ingrédients (faites fondre le chocolat au bain marie avant s’il est en carrés). Laissez agir 20 minutes après la pose et rincez. Donc mélangez le cacao, l’huile végétal et le yaourt jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse sans grumeaux. Ne la mangez pas mais appliquez-la sur une peau propre et laissez agir 20 minutes. Rincez à l’eau claire et tiède. Peau de bébé et bonne humeur garantie !

  • Lotion détox contre les petits boutons :

Ingrédients : 10 clous de girofle, un citron vert, de l’eau de rose.

Faire bouillir des clous de girofle dans un bol d’eau avant de filtrer. Ajoutez le jus d’un demi-citron vert ainsi que 5 cuillères à café d’eau de rose une fois que le liquide a refroidi. Utiliser en lotion lorsque la peau présente des petites imperfections afin d’afficher le bouton puis d’éliminer celles-ci.

  • Masque tonique :

Ingrédients : argile verte, yaourt, huile d’amande douce ou de jojoba, huile essentielle de carotte

Dans un bol, mélanger deux cuillères à soupe d’argile verte et une cuillère à soupe de yaourt. Ajouter une cuillère à café d’huile d’amande douce ou de jojoba et 2 gouttes d’huile essentielle de carotte appliquer en évitant contour des yeux. Laisser agir 10 minutes puis rincer à l’eau tiède

  • Masque nourrissant à l’avocat et à la banane :

Ingrédients : 1/2 avocat (très mur), 1 banane, miel

Mixez ou écrasez ensemble la banane et l’avocat de manière à obtenir une préparation parfaitement lisse. Ajoutez une cuillère à soupe de miel pour rendre la purée bien onctueuse et étalez sur le visage. Laissez poser 10 minutes. Grâce aux protéines et aux vitamine A, B et E de l’avocat qu’il contient en quantité, l’avocat hydrate et protège votre peau des agressions extérieures. La banane l’assouplit, la nourrit et la régénère. Bien rincer à l’aide de coton à l’eau tiède.

  • Masque bonne mine au miel

Ingrédients : 1 blanc d’œuf, 1 cuillère à soupe de miel liquide, 1/2 cuillère à soupe de jus de citron, 1 cuillère à soupe de yaourt ou de crème fraîche

Battre le blanc d’œuf puis ajoutez le miel et le jus de citron. Incorporez le yaourt et touillez pour obtenir un mélange homogène. Laissez la pâte 15 minutes sur votre visage puis retirez en rinçant. Enrichi en acide lactique le yaourt exfolie, hydrate et apporte une peau lisse. Le calcium favorise le renouvellement des cellules pour un teint éclatant.

  • Peeling au miel :

Ingredients : 2 cuillères à soupe de miel, un jus de citron et 2 cuillères à café de cannelle

Pour réaliser un peeling maison, mélangez du jus de citron avec 2 cuillères à soupe de miel. Ajoutez à la préparation, 2 cuillères à café de cannelle, réputée pour ses propriétés nettoyantes et désinfectantes. Appliquez la mixture sur le visage humide pendant 15 min puis rincer à l’eau fraîche sans frotter. On termine évidemment par appliquer une bonne crème hydratante ou de l’huile d’amande douce.

2. Recettes naturelles corps

  • Gommage maison à l’huile de jojoba

Ingrédients : sucre en poudre, huile de jojoba, de l’eau

Pour un exfoliant 100 % naturel, il vous faut 6 cuillères à soupe de sucre en poudre, 3 cuillères à soupe d’eau et 2 d’huile de jojoba. Mélangez les deux premiers ingrédients jusqu’à obtenir une belle homogénéité. Enfin, ajoutez l’huile de jojoba en prenant soin de bien la répartir. Vous pouvez instantanément commencer votre gommage sur le visage, mais aussi sur tout le reste du corps, à condition de doubler, voire de tripler les quantités. Comme pour toute séance d’exfoliation, prenez garde aux zones sensibles telles que le contour des yeux et de la bouche

  • Préparation pour ongles cassants

Ingredients : un jus de citron- du bicarbonate- de l’huile d’olive ou huile d’argan

Mélangez le jus de citron à 1 cuillère à soupe de bicarbonate. Faites chauffer 35 secondes au four à micro-onde et tremper ses ongles 3 à 4 minutes dans la préparation. Nettoyez-vous les mains.

  • Soin maison contre la cellulite

Ingrédients : 3 cuillères à soupe de gros sel, 4 cuillères à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de miel liquide et 10 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse rose.

Mélanger les ingrédients. Sur peau humide, appliquez ce soin maison sur les zones cibles, en effectuant des mouvements circulaires, depuis vos pieds jusqu’au haut de votre corps. Bien évidemment, c’est à compléter par une alimentation équilibrée et une pratique sportive bien sûr) et la peau d’orange ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir.

3. Recettes naturelles capillaires

  • Bain d’huile

Un bain d’huile peut offrir de (très) nombreux bienfaits aux cheveux. Les huiles végétales sont, en effet, des soins précieux qui apportent rapidement hydratation et brillance à la chevelure. Que vous soyez un homme ou une femme, peu importe le plus important est de prendre soin de soi et de ses cheveux. Cela permet de les nourrir en profondeur, un peu comme un masque mais encore plus efficace. En fonction des huiles que tu choisis, tu peux bénéficier de plein de propriétés différentes selon tes besoins capillaires, et il y a du choix.

En fonction du cheveux et du besoin, vous utilisez des huiles différentes. Vous trouverez bien évidemment toutes les informations sur les huiles que vous souhaitez sur le site Aroma-Zone qui est pour le coup extrêmement bien détaillé.

Une fois que tu as sélectionné tes huiles, on passe à l’application et à la pose ! Une fois que ton bain d’huile est posé, il n’y a plus qu’à attendre ! Laisse le poser minimum une heure avant shampoing pour en tirer tous les bénéfices. Bien évidemment, le plus longtemps on laisse poser, plus nos cheveux apprécient. Moi par exemple je sais que je l’applique la veille, je dors toute la nuit avec du papier film sur la tête pour éviter de salir mon oreiller et je me lave les cheveux le lendemain matin.

√ Tous types de cheveux : abricot, amande douce, argan, carthame, chanvre, coco, nigelle, noix du Brésil, olive

√ cheveux secs ou abîmés : abyssinie, avocat, baobab, coton, dattier du désert, germes de blé, kukui, pépins de raisin

√ cheveux gras ou fins : jojoba, macadamia, neem, noisette, sésame

√ cheveux bouclés/frisés : abyssinie, papaye, piqui, pracaxi, sapote

√ faire briller : abyssinie, argan, bourrache, brocoli, cameline, chanvre, jojoba, papaye, sapote

√ protéger : babassu, buriti, cameline, carthame, cramberry, framboise, karanja, macadamia, sésame, tomate.

√ booster la pousse : avocat, bourrache, carthame, chaulmoogra, moutarde, ricin, sapotegainer et lutter contre les frisottis : brocoli, piqui, pracaxifortifier : amande douce, bourrache, camélia, dattier du désert, framboise, nigelle

  • Masque à la banane pour hydrater les cheveux

Ingredients : 1 banane bien mûre, 1 cuillère à soupe de mayonnaise, 1 jaune d’œuf, 2 cuillères à soupe d’huile de coco et 2 cuillères à soupe de miel.

Mélangez tous les ingrédients. Appliquez le masque sur les longueurs et les pointes, recouvrez vos cheveux d’une serviette sèche et laissez agir toute la nuit. Lavez et rincez abondement votre chevelure le lendemain.

  • Masque anti pelliculaire

Ingrédients : 1 cuillère à soupe d’aloe vera, 1 cuillère à soupe de miel liquide, 1 cuillère à soupe d’huile d’oliveou coco et 1 cuillère à soupe de yaourt nature

Commencez par faire un peu tiédir le miel liquide dans une casserole ou au micro-onde. Ajoutez-y une cuillère à soupe d’aloe verre, une cuillère à soupe d’huile d’olive et une cuillère à soupe de yaourt nature. Mélangez tous ces ingrédients pour obtenir une pâte bien onctueuse. Appliquez ce masque sur le cuir chevelu et les longueurs. Laissez poser 20 à 30 minutes puis rincez abondamment à l’eau claire, avant de vous laver les cheveux avec un shampoing non agressif.

  • Masque réparateur, fortifiant et effet brillance

Ingredients : une cuillère à café de miel, un jaune d’œuf, une huile végétale tel que l’huile de coco, l’huile de jojoba, ou autres….

Battre un jaune d’œuf avec une cuillère à soupe d’huile végétale (olive, avocat, ricin, argan, jojoba…) et le miel. Appliquer immédiatement sur les cheveux mèche par mèche, laisser poser 30 minutes avant de faire un shampoing doux. Sur cheveux longs, doubler les quantités.

  • Gel de lin

Ce fameux gel de lin mérite à lui seul un paragraphe tout entier 😁.

Le gel naturel de graines de lin « maison » apporte hydratation, nutrition, forme, brillance et souplesse aux cheveux. De plus, il saura également raffermir les tissus de la peau, de par son effet tenseur au même titre que le gel d’aloe vera. Vous pouvez d’ailleurs l’appliquer directement tel quel en tant que sérum avant ta crème de jour.

Ingrédients : 10 gr de graines de lin ( blondes ou brunes, on s’en fiche ) avec 100 ml d’eau

Mettre l’eau dans une casserole, porter à ébullition, ajouter les graines, et touiller régulièrement pendant à peu près 10/15 min. Attention ça mousse un peu 😉. Enfin il faut filtrer le tout (vous verrez ça va devenir une eau un peu plus épaisse) . Moi j’ai l’habitude de filtrer les graines de lin en les mettant dans un collant ou un bas propre c’est beaucoup plus facile pour extraire le gel des graines. Pour finir, attendre que ça refroidisse et bien mélanger. Vous pouvez donc l’appliquer sur votre visage ou sur vos cheveux pour un effet légèrement gel. Je m’en sers d’ailleurs quotidiennement pour rafraîchir les boucles de mes cheveux point toutefois sur des cheveux raides, il vous apportera brillance et en effet légèrement cartonné pour ce petit effet wavy 😉

  • Poudres ayurvédiques

Depuis que j’ai décidé de reprendre en main ma crinière de lionne et de faire attention aux produits qui étaient dans mes cosmétiques, jai vu’il y avait énormément de perturbateurs endocriniens dedans. Donc il fallait que je trouve un système de substitution et c’est là que je me suis rendue compte (au travers de nombreuses lectures) que les poudres ayurvédiques sont de véritables trésors de la nature qui se suffisent à elles-même. Elles offrent leurs fabuleux bienfaits et leur incroyable richesse en actifs pour révéler naturellement la beauté de vos cheveux.

Au départ, je n’étais absolument pas convaincue et j’ai donc décidé d’essayer en les substituant à toutes mes mousses pour cheveux, mes masques, après shampoing etc…. De plus ma peau étant devenu très sensible, même mon cuir chevelu commençait à être irrité alors que ça faisait des années que j’ai utilisé les mêmes shampoings 🤷. Mais sincèrement je dois me rendre à l’évidence, les poudres ayurvédiques sont une solution naturelle et efficace à toutes les problématiques capillaires : sécheresse capillaire, antipelliculaire, brillance, fortifiant etc….

En fonction de votre besoin, sur le site Aroma-Zone (et oui encore lui) on peut identifier les poudres de plantes naturelles et BIO les mieux adaptées à votre chevelure et du coup vous créez vos propres soins 😉. Pour cela il vous suffit de cliquer ici

Vous l’aurez compris je suis devenue totalement fan de ces poudres et il est vrai qu’elle font partie intégrante de mes routines capillaires chaque semaine. D’ailleurs elles ont même un double emploi puisque certaines poudres me servent aussi bien pour mes routines capillaires que pour certains de mes masques puisque j’en ajoute aussi dans mes soins et masques visage (recettes ⏫). Voici quelques poudres 😉 qui sont quotidiennement à la maison et dont je me sers tout le temps :

  1. poudre de guimauve :

La poudre de guimauve forme avec de l’eau une pâte gélifiée idéale pour préparer des masques végétaux pour la peau ou les cheveux. Elle fait merveille dans la préparation de soins capillaires 100% végétaux pour gainer, démêler et embellir les cheveux, associée à d’autres poudres.

Elle est également appréciée dans les soins de la peau pour apaiser les zones inconfortables ou hydrater et revitaliser les peaux sèches et déshydratées car elle est adoucissante et émolliente. Elle apaise et calme les peaux délicates.

2. Poudre Alma

Riche en vitamine C, l’Amla est réputé comme régénérant puissant en Ayurvéda. Cette poudre est connue pour prévenir la chute des cheveux, pour illuminer le teint et purifier la peau. Comme ingrédient cosmétique, la poudre ayurvédique d’amla bio est reconnue pour ces propriétés :Tonique et astringente, elle illumine le teint, nettoie et purifie la peau. Elle tonifie les dents, nettoie la bouche et apaise les gencives.Anti-âge, elle régénère le tissu cutané.

3. Poudre de Fenugrec

Comme ingrédient cosmétique, la poudre ayurvédique de fenugrec (methi) bio est reconnue pour ces propriétés : riche en antioxydants, aide à prévenir des signes du vieillissement prématuré de la peauApaisant, il soulage les peaux délicates, astringent, resserre les pores de la peau. Pour les cheveux, elle stimule la pousse des cheveux et lutte contre leur chute, renforce et gaine les cheveux, grâce aux mucilages, apporte volume et brillance aux cheveux.

Ma boîte à magie 😂

Honnêtement, je pourrais vous en mettre des tonnes mais je vous invite à aller sur le site Aroma-Zone, où vous trouverez tout toutes les poudres et les soins dont vous aurez besoin, à petit prix, pour créer et trouver tout pour vous faire des soins bio, naturels et qui fonctionnent pour votre peau et vos cheveux. Vous n’avez plus qu’à suivre le lien : ici

J’espère que ce nouvel article vous aura plu et vous aura donné de bonnes bases pour que vous aimiez jour après jour, un peu plus chaque jour, à prendre soin de vous. Car il ne faut pas oublier que notre maladie passe aussi par nos émotions et par nos ressentis et que vivre un moment Hygge ne peut qu’être bénéfique à notre quotidien, et du coup à nos pathologies 😉

Redevance TV et Handicap

Qui peut être exonéré de la redevance audiovisuelle ?

A. Les personnes concernées :

L’exonération de la redevance audiovisuelle est accordée aux personnes suivantes :

  • personne veuf /ve et non passible de l’IFI (impôt sur les fortunes immobilières) l’année précédente
  • personne de plus de 60 ans non passible de l’IFI l’année précédente
  • personne titulaire de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH)
  • personne atteinte d’une infirmité ou d’une invalidité l’empêchant de subvenir aux nécessités de l’existence par leur travail.
  • personne titulaire de l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) ou de l’Allocation de Solidarité aux personnes âgées (ASPA)
  • personne reconnu indigent
  • La personne doit remplir des conditions relatives à ses ressources et des conditions d’occupation du logement

Sont également dégrévés de leur contribution à l’audiovisuel :

  • Les foyers fiscaux de taxe d’habitation ayant un revenu fiscal de référence égale a zéro
  • Les invalides ou de +65 ans au 1er janv 2004

B. Les conditions :

1-Les conditions de ressources :

Le montant des revenus de la personne (ou du ménage) pour le revenu fiscal de référence (année précédant celle de l’imposition) ne doit pas excéder 10 815 euros pour la première part du quotient familial, majoré de 2 888 euros pour chaque demi-part supplémentaire. De plus, la personne ne doit pas être redevable de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

2- Les conditions d’occupation du logement :

La personne doit occuper son habitation :

  • soit seul(e) ou avec son conjoint ;
  • soit avec des personnes qui sont à leur charge pour le calcul de l’impôt sur le revenu ;
  • soit avec d’autres personnes titulaires de l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) ou de l’Allocation de Solidarité aux personnes âgées (ASPA) ;
  • soit avec des personnes dont le revenu fiscal de référence de l’année précédente n’excède pas les plafonds de ressources cités ci-dessus. La cohabitation (concubinage, collocation…) avec d’autres personnes aura donc une incidence.

C. Comment faire pour en bénéficier ?

La situation prise en compte pour l’octroi d’une exonération est celle du contribuable au 1er janvier. La redevance télévision est désormais jointe à la taxe d’habitation. Il convient donc de faire sa demande d’exonération comme indiqué sur l’avis d’échéance de la taxe d’habitation. Pour toute information, adressez-vous au centre des impôts ou à la trésorerie compétente pour votre taxe d’habitation.

J’espère que certains pourront en bénéficier 😉

Bon weekend

10 erreurs à éviter avec Verneuil

Coucou la compagnie,

Ça y est la semaine a démarré… Comment allez-vous ? J’espère que votre maladie chronique ne vous empêche pas de profiter de votre vie au quotidien ou en tout cas que vous avez trouvé une solution afin de pouvoir en profiter au max 😉

Pour bien démarrer cette semaine, j’ai décidé de faire le point sur 10 erreurs à éviter que j’aurais aimé connaître au démarrage de ma maladie de Verneuil. On se sent souvent désemparée, inquiet, dépassé par des termes que nous connaissons peu ou mal et du coup c’est vrai qu’on a tendance à perdre très vite confiance en soi et à lire tout et n’importe quoi sur Internet.

Allez rentrons direct dans le vif du sujet 😉

1. Il faut s’écouter et avoir foi en soi

Lorsque mes premiers abcès sont apparus, j’ai bien vu que quelque chose n’allait pas… Je sortais des melons 😱🍑, on me disait que c’était dû à ma maladie de Crohn et qu’il n’y avait pas de quoi s’en faire… Mais moi je voyais bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas et ça a duré comme ça pendant 3 ans et bien évidemment les abcès se sont développés sur d’autres parties de mon corps. J’ai fini par me décider à en parler à ma gastro-entérologue qui m’a dit que ce n’était pas normal du tout en effet et que j’avais bien fait de l’avertir… Comme quoi mamie Vanou n’est pas si folle que ça 😋😂

Mais lorsque j’ai été vue par un chirurgien (proctologue) 3 ans avait déjà passé avant mes premiers symptômes et des fistules s’étaient intégrées dans mon popotin😓. Je vous fais pas de dessin c’était loin d’être Jojo et surtout j’ai souffert le martyre pendant plus de 8 mois après pour la cicatrisation car j’ai eu des exérèses larges de 24 cm de largeur sur 12 cm de profondeur. Et ce fut malheureusement aussi le début d’un long calvaire de plus de 300 opérations pendant des années.

Si je m’étais écoutée dès le départ et que j’avais fini par aller voir un médecin rapidement, peut-être que les symptômes n’auraient pas été si importants et ma maladie de Verneuil ne serait pas si imposée dans ma vie à ce moment-là…

J’ai découvert ce qui était un stade 3 et franchement aujourd’hui je remercie le Dr NASSIF de m’avoir sortie de ce calvaire par un traitement antibiotique.

J’entends aussi très souvent (et j’ai fait l’erreur moi-même) que des malades associent leurs douleurs articulaires à Verneuil. Il est vrai que la maladie de Verneuil ou même crohn peutvent amener certaines douleurs. Néanmoins il existe vraiment des maladies associées à la maladie de Verneuil et il ne faut pas prendre cela à la légère et seul un spécialiste pourra le diagnostiquer par un examen médical minutieux.

Alors je vous en prie écoutez vous, faites-vous confiance et surtout parlez 😉

2. Se cacher pour passer inaperçu

La maladie de Verneuil s’est installée sur mon corps alors que j’avais 15 ans. Bien évidemment lorsqu’on a nos premiers abcès et les premières cicatrices et qu’on est une jeune femme en pleine construction oui c’est un cataclysme 😥. On a tendance à très mal vivre le changement sur son corps car on se rend bien compte qu’il ne ressemble pas à celui des copains/copines. Entre les hospitalisations à répétition, les douleurs constantes, les sorties râtées à cause de la fatigue on a cause d’une nouvelle poussée, j’en passe et des meilleurs….

Au-delà de la douleur, j’ai eu très vite honte de ce que pouvait laisser comme trace cette maladie : les rougeurs, les cicatrices, la peau qui se flétrit ou qui se durcit, l’inconfort quand on est trop longtemps assis etc…. Du coup oui, moi qui semble si bien vivre aujourd’hui la maladie, qui me montre sur les réseaux sociaux telle que je suis et pas telle que j’aimerais être, je n’ai pas toujours été comme ça. Avant, je me suis longtemps planquée derrière des vêtements amples, moches, foncés pour passer le plus inaperçu possible. Je ne pouvais pas imaginer que l’on veuille me regarder ou s’intéresser à moi car moi-même je me dégoûtais. Et bien évidemment vu que je m’éloignais des gens, les gens se sont éloignés de moi. Je me suis vite retrouvée seule, face à mon chagrin et pour seule consolation ma famille que j’aime plus que tout.

Mais qui peut vivre entourée seulement de sa famille ? Personne… Les interactions sont indispensables pour la vie et le bonheur. J’ai mis longtemps à le comprendre et je me suis fait aider. J’ai fait une thérapie pendant 5 ans avec un psychiatre qui m’a aidée à trouver le chemin que je voulais prendre moi pour ma vie et surtout ce que je voulais être. Il n’y a aucune honte à se faire aider mais vous ne pouvez pas rester dans l’ombre toute votre vie. En mettant de la lumière dans votre tête vous en mettrez dans votre vie 😉

3. Croire que la maladie de Verneuil nous détruit

On va pas se mentir et on va être sincère : la maladie de Verneuil est une maladie chronique difficile, douloureuse et handicapante. Quand on a dit ça on a tout dit 😅. C’est une maladie qui fait souffrir par les abcès, qui fait souffrir par la cicatrisation, qui peut nous éloigner des gens par notre incapacité à sortir où à travailler. À partir du moment où on sait qu’on a la maladie, on est aussi conscient qu’il va falloir qu’on ait un traitement au long cours (soit un traitement à vie en attendant qu’on trouve un traitement pour guérir), qu’il y aura des moments de répit et des moments de forte poussée etc…

Néanmoins il y a quelque chose qu’il ne faut pas oublier c’est que la maladie de Verneuil, la maladie de crohn sont des pathologies chroniques qui font partie de nous, toutefois elles ne nous définissent pas. Vous êtes autre chose que Verneuil/Crohn, vous êtes un homme/femme qui a des passions, qui a des amis et/ou de la famille qui vous aiment pour vos qualités, pour ce que vous êtes et même pour vos défauts. Avant d’avoir cette maladie, vous existiez et donc ça ne doit pas changer aujourd’hui. N’oubliez pas que pour se faire accepter des autres il faut d’abord s’accepter soi-même 😉

4. Les traitements ne fonctionnent pas

Bon OK je suis une tête brûlée et je pense que vous avez compris ou que vous commencez à comprendre🤣🤣🤣.

J’ai longtemps rechigné à prendre mes traitements de façon correcte et quotidienne. Je me suis planquée pour ne pas les prendre, j’ai menti en disant aussi que je les avais pris 🤣🤣🤣, j’ai fait comme si j’oubliais que j’étais malade…. Je suis sûre que ces phrases vous sont familières… 😉 J’avais souvent tendance à commencer les antibiothérapies et les arrêter dès que j’allais mieux parce que je me disais : «c’est bon j’en ai marre » ou encore « c’est bon je vais mieux je peux arrêter même si je ne suis pas arrivée au bout de mon traitement » ou encore que j’oubliais tout simplement parce que je n’y prêtais pas plus attention que ça… Et au final je rechutais sans cesse et je me retrouvais sans arrêt avec des poussées de plus en plus importantes. Alors dans mon cas c’est pas parce que je ne pensais pas que les traitements ne fonctionnaient pas, c’est tout simplement que n’acceptant pas ma maladie chronique, et ben mon cerveau partait du principe qui n’avait pas besoin constamment de médicaments.

Sincèrement, après avoir subit des centaines d’opérations (plus de 300), avoir avalé des tonnes de traitements « agressifs » pour gérer la poussée de maladie, je dois avoir l’honnêteté de dire que seulement un traitement au long cours, c’est-à-dire quotidien sans interruption, avec une chirurgie adaptée, permet de diminuer de façon significative la maladie de Verneuil.

5. Penser qu’il n’y a pas de prise en charge

C’est faux, faux et archifaux !

Bien que la maladie de Verneuil soit encore une maladie méconnue, les dermatologues sont petit à petit mis au « goût du jour » sur les traitements et therapies mises en place.

A ce sujet, ResoVerneuil est un réseau de spécialistes (dermatologues, chirurgiens, proctologues, généticiens), ayant pour objet d’améliorer la santé publique, la prise en charge et la qualité des soins des malades de Verneuil. Tout dermatologue peut d’ailleurs s’informer sur la maladie de Verneuil en rejoignant le réseau ICI

Il existe aussi différentes associations françaises telles que Solidarité Verneuil, Resoverneuil ou AFRH. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article à ce sujet ICI)

Il y a aussi des associations belges, canadiennes etc… qui peuvent vous aider dans la prise en charge de votre maladie et vous orienter vers des spécialistes Verneuil avec nous en tant qu’ambassadeur/ambassadrice 😅

Il ne faut pas croire que vous êtes seul, aujourd’hui nous sommes beaucoup et nous sommes unis. Comme j’ai l’habitude de dire

ENSEMBLE ON EST PLUS FORT

6. La médecine douce ne fonctionne pas

Bon alors on ne va pas revenir sur les traitements antibiotiques, on sait que chaque malade de Verneuil est différent et qu’il réagit donc différemment aux traitements.

Par contre, avec des choses simples on peut réussir à améliorer parfois nos douleurs, nos abcès et donc notre quotidien. Et là je ne parle pas de « médicaments » à proprement parler mais plutôt d’homéopathie, de Phyto…

Par exemple :

  • huile essentielle d’arbre à thé aide à percer les abcès dans 80% des cas (art meilleure astuce)
  • miel de thym : une fois que l’abcès a percé et qu’il commence à cicatriser, mettez une bonne couche de miel de thym qui aidera encore mieux à la cicatrisation et plus rapidement
  • bouillette de chaleur : après avoir fait une compresse d’huile essentielle d’arbre à thé, posez la bouillotte de chaleur bien chaude et dormez dessus, ça aide clairement à faire percer votre abcès. N’hésitez pas à renouveler la chaleur en plus ça calme littéralement votre douleur
  • argent colloïdal : solution composée de particules d’argents, diluées dans de l’eau. Il est étudié et utilisé depuis des siècles pour ses formidables propriétés antiseptiques et surtout il Aude à réduire les abcès. Vous imbibez un coton et vous posez sur la peau un moment.

Vous trouverez un précédent article que j’ai écrit sur les meilleures astuces naturelles pour faire percer vos abcès ICI

7. Tout lire sur Internet

Quand on découvre qu’on a une maladie dont on a jamais entendu parler oui, on a souvent tendance à aller se jeter sur internet pour lire tout et n’importe quoi dessus. De toute façon on fait tous cette erreur, on fait tous pareils 😅

Je sais que c’est souvent angoissant, je sais que ça peut être même terrorisant d’apprendre qu’on fait partie de simplement 1% de la population mais si je devais mettre quelque chose j’écouterai cette vidéo :

Prenez vos renseignements auprès des associations spécialisées dans votre pathologie ou auprès « d’inflluenceur santé » atteint de la même maladie que vous. . Je suis bien évidemment là aussi pour vous aider et vous orienter en cas de besoin 😉

8. Pas de dépendance medicamenteuse avec Verneuil

Il y a quelques temps, j’ai fait tout un article sur les risques de dépendance aux antidouleurs.

Je suis malade depuis que j’ai 14 ans, je prends des antidouleurs depuis l’âge de 15 ans et je crois que j’ai dû avaler tous les types d’antibiotiques : du doliprane en passant par le tramadol pour terminer aux opioïdes et les morphiniques. Je vous laisse donc lire en détail cet article ICI

  ET je vous demande vraiment de faire attention car on peut très vite devenir accro aux médicaments.

Si je peux me permettre un conseil, je vous invite à vous mettre en contact avec le Service antidouleur de l’hôpital qui vous suit car ils ont l’habitude de gérer ce genre de situation les dérives de ce que j’ai pu vivre.

9. Pas assez malade pour ALD ou MDPH

JE NE PENSE PAS ÊTRE ASSEZ MALADE POUR POUVOIR DEMANDER UNE ALD/INVALIDITÉ. APRÈS TOUT, JE SUIS MOINS MALADE QUE D’AUTRES QUE JE VOIS SUR LES GROUPES

Je reçois souvent ce genre de message et il me semble très important de faire un point à ce sujet.

Alors déjà mesdames/messieurs, on arrête de se comparer les uns aux autres. Ce n’est pas parce que votre abcès ne se voit pas, qu’il ne vient pas vous embêter tous les 3 jours ou ne fait pas la taille d’un melon que vous n’êtes pas atteint de la même maladie de Verneuil que les autres. Dans le cadre des prises en charge, que ce soit pour la Sécurité sociale ou pour la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), je vous demande pas de juger votre taux mais plutôt le fait d’être ou pas malade.

Pour l’ALD, la loi est claire : toute affection dont le caractère chronique nécessite un traitement prolongé et une thérapie coûteuse, est exonéré du Ticket modérateur et donc éligible à une ALD (affection longue durée). Concernant la MDPH, n’oubliez jamais que votre maladie est une maladie chronique, c’est-à-dire qu’elle a la possibilité d’évoluer dans le bon sens mais aussi dans le mauvais sens et si vous ne faites pas de demande auprès de la MDPH, vous pouvez vous retrouver en situation compliqué physiquement. Et puis ne vous inquiétez pas, ils vont eux-mêmes largement prendre le temps de voir quel taux de maladie vous vivez au quotidien 😓

Evidemment que la maladie de Verneuil fait partie des pathologies invalidantes puisque c’est une maladie chronique qui nécessite un traitement à vie et/ou une thérapie longue et coûteuse.

De plus, cela vous permettra d’avoir quelques avantages dans votre quotidien tel que le retrait des 3 jours de carence sur les arrêts de travail de votre maladie chronique.

Je vous laisse d’ailleurs lire l’article que j’avais fait à ce sujet ICI

10. Je n’arriverai jamais à être en couple

Alors honnêtement je crois que c’est le point le plus important que je voulais mettre en avant, celui qui me tient le plus à cœur 💜❤️💜

J’ai longtemps éprouvé la sensation que je finirai malheureuse dans ma vie parce que je suis atteinte de multi pathologies chroniques, parce que sans le vouloir ma famille m’a fait croire qu’avec de nombreuses maladies aucun homme nous voudrait de moi… Donc je me suis mariée avec le premier qui m’a demandé en mariage (même si c’était quelqu’un de très gentil c’était pas quelqu’un pour moi) et parce que je me suis formatée à l’idée de me dire « mais comment un homme va pouvoir aimer un corps que je déteste ? »

Alors on ne va pas se mentir il n’y a rien de magique…. Alors accrochez-vous à vos fauteuils parce que ce que je vais vous dire est très important :

J’ai mis longtemps à comprendre que ce nouveau corps, que ces cicatrices étaient le résultat du combat extrêmement difficile que je mène au quotidien et que vous menez aussi ! Et c’est clairement un combat que vous mener au la main même si vous avez l’impression que non et vous pouvez être très fier de vous !

Au-delà de ça, j’ai compris que j’étais une femme qui en effet avait une pathologie mais qui n’est pas que ça, que je mérite d’être aimée.

D’ailleurs souvent mon mari un jour m’a dit « et si c’était moi qui avait cette maladie, tu ne m’aime ré pas ? Tu n’aimerais pas mon corps et ce que je suis ? »

A ce moment-là j’ai compris que bien évidemment cette maladie ne pouvait pas définir tout l’amour qu’il pouvait me porter et tout l’amour que je pouvais lui rendre.

Alors oui il y aura toujours des abrutis qui diront qu’ils ne peuvent pas supporter votre maladie et dans ce cas-là j’ai envie de vous dire : AU SUIVANT ! On s’en fout 😅

Le plus important est de trouver le bon et que vous soyez heureux.

Je vous invite à lire d’ailleurs cet article que j’ai écrit il y a quelques temps à ce sujet

qui vous donnera pas mal d’astuces sur ce droit au bonheur 😉 ICI

J’espère que ces quelques points vous aideront. Et vous sur quoi auriez-vous voulu être mis en garde quand vous avez découvert la maladie ?

Bien évidemment j’attends vos retours avec impatience ici ou sur ma page Instagram 😉

Je vous souhaite une bonne semaine

Astuces contre le frottement entre les cuisses

Hello la #HSCommunity ,

Comment ça va aujourd’hui ? Le moral est il bon ?

Beaucoup d’entre vous me demandent souvent ce que je mets pour éviter le frottement entre les cuisses. Ce frottement pose d’énormes problèmes à de nombreuses femmes atteintes de la maladie de #verneuil (dont moi).


Il est vrai aujourd’hui que la tendance de la femme en taille 34 commence à évoluer (ce n’est pas trop tôt 😉). La « normalité » est plus souvent à la taille 40/42 qu’à la taille 34… Et on va pas se mentir, lorsqu’on fait une taille 40 on a déjà les cuisses qui se frottent. J’ai donc décidé de chercher des astuces, de récupérer aussi des idées que vous pourriez avoir, pour faire un petit récapitulatif des tips que j’ai le plus aimé.
J’ai donné de ma personne donc j’espère que ce petit article vous plaira autant qu’il m’a plu de le faire 😉

Il vous suffit donc de faire glisser les différents slides afin de voir quelles sont les astuces que j’ai trouvé et qui vous permettront, je l’espère, de trouver votre meilleure solution 😊

Talc que l’on trouve partout
Je trouve des cyclistes chez H&M pour moins de 10€
Crème à acheter chez Decathlon
Crème Uriage Bariedem
Short Hidrawear femme (jusqu’à 60 tailles différentes) bientôt en vente

Bien évidemment, si vous avez d’autres idées, je vous invite à les noter en commentaire afin que les autres malades puissent en prendre connaissance.

Je vous souhaite une excellente fin de semaine à tous

Bisous les loulous 😉

Astuce pour palier au manque de mémoire

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous passez une bonne journée.

Aujourd’hui, je ne pouvais pas passer sans vous parler d’un de mes symptômes qui me bouffe la vie au quotidien, ou qui me bouffait la vie au quotidien : les problèmes de mémoire

En effet, je sais pas si je suis la seule mais je me suis rendue compte que depuis pas mal d’années, soit avec les traitements soit par la maladie en elle-même, ma mémoire est devenue vraiment défaillante.

Si je ne note pas tout ce que je fais et tout ce que je dois faire, j’oublie énormément de choses. Et pourtant je suis jeune, je lis énormément, je fais des mots fléchés et des mots croisés pour entraîner très fréquemment ma mémoire, j’écris etc… Mais pourtant j’oublie tout 😓🤔

De toute façon, je ne vous apprends rien, entre les prises de médicaments qu’on n’oublie, les dates de rendez-vous médicaux, les entretiens médicaux avec les médecins ou on ne sait plus ce qu’il nous a dit la fois précédente 🤔, j’en passe et des meilleurs… Il y a toujours quelque chose que j’ai oublié de faire ou un appel que je devais absolument passer ou tout simplement un rendez-vous manqué….

Il y a donc 4 ans, j’ai fait des recherches sur Internet pour savoir quelle serait la meilleure solution pour moi pour ne plus rien oublier et là il y a eu une évidence : reprendre un agenda comme à l’école et noter tout.

Mais il n’y a jamais assez de place ou on ne peut pas faire de suivi (des trackers)… Enfin bon c’était toujours très compliqué et je passais mon temps à coller des post-it quand même un peu partout 😂😤

Et une amie m’a parlé d’une marque d’agenda extrêmement bien fait : LE MYAGENDA

Je suis complètement tombée amoureuse de cette marque il y a maintenant 4 ans et chaque année je le reprends. C’est l’excellent compromis entre le #bulletjournal et l’agenda. Et ça a réglé de façon définitive mes problèmes de mémoire 😉

j’en ai essayé déjà pas mal, que ce soit en spirale, en format Filofax, en jaquette etc… Aucun ne m’a jamais déçu et pire que ça je n’arrive même plus à changer de marque tellement ils sont bien 😂

Aujourd’hui et pour 24H, ils ont une offre assez exceptionnelle avec le code promo EARLY BIRD.

Alors foncez parce que vraiment ils sont géniaux, c’est 100 % français et ils ont un SAV super. Je ne peux vraiment que vous le conseiller.

Belle journée à tous et à très vite 😉

Verneuil et les périodes menstruelles

Hello la Verneuil’s family 🤩,

Aujourd’hui, ce post est 100% féminin car nous allons parler période de menstruation. Je m’adresse donc principalement à la gente féminine car nous allons parler douleurs de règles, protections et maladie de verneuil.Oui oui vous avez bien entendu, on va parler douleurs de règles, serviettes hygiéniques, médicaments, cup etc… et non ce n’est pas un gros mot 🤣

Pourquoi parler de ce sujet puisque j’ai l’habitude de parler de Verneuil ? Tout simplement, parce qu’une majorité de femmes atteintes de Verneuil se rendent compte qu’elles ont bien plus de poussées pendant ou juste autour cette période. Donc j’ai voulu en savoir un peu plus et décidé de vous en faire un résumé.

A. Maladie de Verneuil et influence hormonale

L’influence hormonale dans la maladie est suspectée depuis de nombreuses années mais n’a pas été prouvée à ce jour. Néanmoins, une étude hollandaise a mis en évidence que 43% des patientes rapportaient une aggravation très significative de leur maladie de Verneuil autour des règles. Dans cette même étude, il est rapporté que 30.2% des patientes rapportaient une amélioration de la maladie de Verneuil lors de la grossesse. Il est intéressant de noter que les patientes qui rapportaient une aggravation autour des règles étaient celles qui notaient une amélioration lors des grossesses, orientant vers un rôle hormonal chez un sous-groupe de patientes (source Resoverneuil).

Bon bien évidemment il y a chez certaines personnes aucune incidence entre leur période de règles et leur inflammation de Verneuil. Il s’avère même lorsqu’on arrive en période ménopause, chez une majorité de femmes, la maladie ne diminue pas pour autant bizarrement 🤔🤔🤔

Certains me diront : « c’est bizarre tu es stérile,  comment peux tu avoir des règles ?  » Oui mais bizarrement depuis 1 ans il m’arrive de temps en temps d’avoir encore mes règles 🙃🤔😂

Comme beaucoup le savent, je suis suivie par le Dr Aude Nassif, dermatologue référente dans la maladie de Verneuil (Institut Pasteur Paris) et qui fait des recherches quotidiennement pour les traitements contre la maladie. Je lui ai posé la question : à savoir pourquoi de nombreuses femmes avaient encore plus de poussées lors de cette période et elle m’a répondu qu’en fait c’était assez normal.

En fait, qu’est-ce que c’est des règles ?

Les règles sont un écoulement de sang mensuel chez la femme. Tout d’abord votre utérus développe une membrane muqueuse – la muqueuse endométriale – pour se préparer à recevoir un ovule fécondé. Quand l’ovulation se produit, l’un de vos ovaires libère un ovule, qui traverse ensuite l’une des trompes de Fallope en direction de l’utérus. Cela prend plusieurs jours. Si, en chemin vers l’utérus, l’ovule rencontre un spermatozoïde, il peut être fécondé et vous pouvez tomber enceinte. Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps expulse l’ovule, la muqueuse utérine et du sang, ce qui correspond à vos règles. Du coup c’est par la même occasion l’élimination de tout ce qui est mauvais dans le corps de la femme.

Du coup, le corps est énormément chamboulé pendant cette période mais aussi juste avant puisque le corps change la période prémenstruelle) et veut éliminer la muqueuse utérine. On le sait tout changement hormonal, a un impact sur le psychique (même de façon involontaire) et c’est donc la meilleure période pour Verneuil pour venir se manifester car bien évidemment les poussées de Verneuil sont toujours impactées par notre état émotionnel.

B. Quels types de médicaments prendre en cas de douleur de règles

Pendant mes périodes de menstruation, j’ai toujours terriblement souffert. Quand cela arrive, j’ai des douleurs abdominales terribles, l’impression que l’on me tord les boyaux en permanence. J’avais d’ailleurs souvent l’habitude malheureusement de ne pas pouvoir bouger au moins les 2/3 premiers jours tellement je souffrais 😓

Avant d’avoir la maladie de Verneuil, j’ai donc avalé un nombre incalculable d’anti douleurs type Antadys, doliprane codéine, Advil…. J’en passe et des meilleurs… Malheureusement comme dans de nombreux cas, ces médicaments contiennent du flurbiprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte contre l’inflammation et la douleur, mais nous savons pertinemment que nous n’y avons plus le droit car ça accentue les poussées de Verneuil. Du coup, il a fallu se rabattre sur d’autres astuces ou d’autres antidouleurs afin de soulager cette pression abdominale constante.

Jai donc décidé de :

  • avoir une bouillotte de chaleur constamment à mes côtés car la chaleur aide énormément et calme la douleur de règles de façon temporaire
  • un bon bain chaud avec quelques huiles essentielles détend et vous permet de vous relaxer
  • je me fais prescrire par mon médecin des anti-douleurs différents qui me permettront de supporter la douleur, que je couple souvent à un doliprane car cela permet d’augmenter la force du médicament.

Dans tous les cas de figure, si vous souffrez terriblement, je vous invite très clairement à contacter votre médecin afin de voir avec lui quel est le traitement le plus approprié dans votre cas et de ne pas prendre n’importe quel médicament car faire de l’automédication que porter préjudice à votre maladie de Verneuil et à votre santé tout court.

C. Quelles types de protection dans ces periodes

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir une multitude de possibilités lorsque nous avons nos règles. J’ai décidé donc de regarder plus en détail les principales et de vous en faire un retour.

1. Serviettes hygiéniques

Je fais partie de ces femmes qui ne peuvent ou ne veulent pas porter de tampon.

Quelle que soit la raison de ne pas emporter, j’ai pendant très longtemps eu pas mal de soucis pour trouver les serviettes ou la marque de serviettes qui me correspondait le mieux. J’ai toujours eu des problèmes, les règles ça ne se passait jamais comme c’était prévu et du coup j’avais constamment des soucis avec toutes les marques dont je me servais. Il y avait celles qui n’absorbent pas assez, celles qui me coupaient au niveau de l’aine et qui accentiaient donc encore plus les abcès 🥵, celles qui dégageaient une odeur de pot pourri fleurie 😂🤮, celles qui étaient trop petites ou trop grandes ou tout simplement celles qui étaient bourrées de chimie….  Un grand florilège de marques en tout genre mais qui ne correspondaient pas à mes besoins. Vous m’avez compris ça toujours été un enfer pour moi … JUSQU’À PRÉSENT ! 🥰

Depuis déjà 4 périodes de règles, j’utilise les serviettes hygiéniques ALWAYS COTTON 100% organiques et c’est enfin la libération THE PRODUIT que j’attendais.

C’est une nouvelle gamme de protections féminines pour toutes les femmes qui recherchent des produits d’origine naturelle.Ces serviettes Always cotton protection Ultra ont un voile en contact avec la peau 100 % coton biologique. Elles sont sans parfum, sans colorant et sans blanchiment au chlore. Le coton utilisé dans la gamme cotton protection est :

  • certifié biologique par GOTS et issu de filières durables
  • purifié selon le procédé TCF (totalement sans chlore)
  • testé pour les substances nocives par le label indépendant Oeko Tex Standard 100

Même le cœur de la serviette est doté d’un gel ultra absorbant qui transforme le liquide en gel et empêche les fuites. Ce gel est un gel biologique naturel.

Elles ont des ailettes, passent inaperçues dans les sous-vêtements et surtout je n’ai AUCUNE douleur au niveau de l’aine ou du frottement de la serviette, ce qui m’arrivait constamment sur des autres marques (même celles achetées en pharmacie).

Elles sont dans des protections individuelles, très fines permettent néanmoins de garder un flux important (mon cas c’est horrible).

Je n’ai vraiment aucun point négatif sur ces serviettes vraiment, je me sens aérée, légère et surtout sans douleur 😉

2. Les culottes menstruelles

Alors pour être très honnête avec vous et avant de me lancer dans les explications, je ne me sers pas.

Pourquoi ? Tout simplement parce que déjà j’ai genre 2 fois/an mes règles 😂. De plus, je ne me vois pas changer de culotte menstruelle toutes les 4h et je ne veux pas rester plus longtemps avec une culotte menstruelle. À cela, très souvent les coutures de ces culottes sont toujours assez importantes, ça me frotte au niveau de l’aine et on va pas se mentir avec Verneuil il y a rien de pire 😰. Et pour ne rien vous cacher, au vu du flux que je pouvais avoir de façon très épisodique,je me suis dite que c’était pas la peine d’en acheter.

Mais j’ai quand même décidé de faire une étude approfondie car toutes les personnes qui en mettent me font un retour très positif. Je suis allée donc regarder de plus prêt les études faites sur les culottes menstruelles et j’ai donc décidé de faire un résumé des études faites par Doctissimo et d’autres.

La culotte menstruelle comment ça marche ?

C’est une culotte lavable que l’on peut porter pendant nos règles, en remplacement des protections hygiéniques ou des tampons que nous portions jusqu’à lors. Elle se se substitue donc aux serviettes, tampons jetables et cup menstruelle. Le sang menstruel est absorbé par le fond de ce sous-vêtement.

Elle se compose comme telle :

La durée pour porter une culotte de règle est de de 4h à 12h max sauf si le modèle précise qu’elle a une faible capacité. Il y a d’ailleurs des marques qui ont conçu des culottes ultra absorbantes idéal pour la nuit ou pour des flux bien plus importants.

Les culottes de règles sont sans odeurs et ne sentent pas mauvais. Si tel était le cas, je vous conseille bien évidemment d’aller consulter un médecin car ce ne sera pas normal.

Comment laver une culotte de règle ?

Il suffit de rincer la culotte ou de la laisser tremper une quinzaine de minutes à l’eau froide, avant de lancer le lavage en machine à 30°C maximum, ou à la main. Les assouplissants et adoucissants sont à éviter car ça détruit les fibres absorbantes.

⚠️ Pas de sèche linge, seul le séchage à l’air libre est possible !

Quels sont les réels avantages à cette culotte menstruelle ?

  1. Le prix : depuis que les culottes menstruelles se sont démocratiser, on peut en trouver partout, de toutes les tailles et de tous les modèles, et surtout à tous les prix. Une culotte de règle peut sembler chère à l’achat (en moyenne 35€), mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme.
  2. large panel de culottes devenues plus sexy avec le temps. On oublie les vieille culotte de grand-mère 😅😅😅
  3. Écologique : elles sont lavables et réutilisables pendant des années / ellee sont certifiées Oeko-Tex standard 100 (label garantissant l’absence de toute substance nocive et de nano-particules d’argent dans les matières) / la composition des tissus est respectueuse du corps et de l’environnement
  4. Elles semblent permettre une totale tranquillité puisqu’elles permettent de garder le flux jusqu’à 12h
  5. Aucune sensation d’humidité et zéro fuites, le coton en contact avec les muqueuses reste sec

Quelles culottes acheter ?

J’aimerais vous parler d’une marque que je connais personnellement car je l’ai découverte lorsque j’habitais encore à Lyon : REJEANNE. Je les ai découvertes lors de leur lancement participatif en 2018 (si je ne me trompe pas) . Les culottes Réjeanne sont entièrement conçues en France dans la région de Lyon et en Bretagne, par les anciennes couturières des ateliers Chantelle et Lejaby.

Pourquoi cette marque en particulier :

  • Tous leurs modèles sont certifiés Oeko-tex et coton bio (GOTS)
  • Ils ont près d’une trentaine de modèles différents donc de quoi ravir tout le monde 🥰
  • Tous leurs modèles vont jusqu’à la taille 50
  • Fabriquées par les anciennes couturières des ateliers Chantelle et Lejaby : qualité garantie
  • L’un des coups de cœur Doctissimo
  • Ils ont près d’ une trentaine de modèle de toutes les sortes, du plus simple au plus sexy

Vous pouvez aller jeter un œil sur leur site ICI

Ou sur leur page Instagram

Il existe beaucoup de marques à tous les prix. Ce que je peux vous inviter à faire avant d’en acheter c’est de vérifier certains points :

  • Elles doivent être certifiées Oeko-tex et coton bio (GOTS)
  • Voir les avis clients sur des sites indépendants
  • Ne pas hésiter à demander conseil auprès de vendeurs
  • Essayer le produit avant d’acheter

3. La cup

Bon déjà sachez mesdames que pour cet article j’ai donné de ma personne 🤣🤣🤣et j’ai justement essayé ce qu’était la Cup.

Késako cette cup ?

La première fois que j’ai vu la coupe, je me suis demandé si je devais pas plutôt en faire une ventouse pour la salle de bain plutôt que de m’en servir pendant ma période de règles 🤔🤣

Tout d’abord, il faut savoir que la coupe menstruelle a été créée dans les années 1930 aux USA. Concrètement, la coupe menstruelle se présente sous la forme d’une petite coupe de 4 à 6 cm de long en moyenne, et de 3 à 5 cm de diamètre haut. Il en existe différentes tailles, pour s’adapter à la grande variété de flux menstruels des femmes.

En silicone médical, latex ou caoutchouc naturel, la cup menstruelle est dotée d’une petite tige afin que l’utilisatrice puisse la localiser pour la retirer. Elle peut rester ainsi pendant 4 à 6 heures maximum (8h la nuit), selon l’intensité du flux.

Je vais être honnête la première fois j’ai mis presque 45 min pour ne pas me sentir gênée. Mais honnêtement je n’ai pas aimé du tout cette sensation.

Quelles sont les plus cotées ?

En janvier 2021, une étude américaine «Wirecutter» a comparé les 30 marques les plus vendus de Cups.Vous pouvez la retrouver ICI

La MeLuna Classic est la mieux adaptée pour commencer.C’est le modèle qui propose le plus de tailles pour s’adapter aux diverses morphologies et aux antécédents gynécologiques variés. Elles existent notamment en version plus ferme et avec différents modèles de tiges.Vous pouvez voir différents modèles ICI

C’est celle que j’ai essayé du coup

La difficulté c’est de trouver la forme de la cup qui vous va le mieux et malheureusement cela peut avoir le coup puisque vous en trouvez entre 15 et 40 € en moyenne.

Le plus souvent, les coupes menstruelles sont proposées en deux tailles : petite et grande (souvent codées A et B). Les noms donnés par les fabricants varient mais les grandes tailles sont généralement prévues pour les femmes qui ont déjà accouché par voie basse, et les petites, pour les autres. Le volume contenu par les grandes cups est aussi plus important, mais celles qui n’ont pas eu d’enfant les trouveront trop larges et inconfortables.

⚠️ Il est important d’opter pour celle qui sera la plus confortable, plutôt que pour celle que vous pourrez porter le plus longtemps possible ou celle qui retient le plus de sang.

Y a-t-il un risque avec Verneuil ?

De prime abord, la maladie de Verneuil peut atteindre les parties génitales. Des abcès peuvent se former sur les lèvres, à l’entrée ou à l’intérieur du vagin etc… Chez certaines femmes, la période menstruelle est source d’abcès donc je ne suis pas sûre que chez ces personnes là la cup soit la meilleure des solutions 🤔

Pour les autres, à partir du moment où elles sont en silicone médical et que vous ne sentez aucune gêne… Why not 😌De toute façon oui, il faut que vous vous écoutiez. Et si vous aviez un doute parlez-en avec votre gynécologue.

voilà, j’espère avoir éclairé les questions que vous vous posez quant aux différentes possibilités ainsi que le rapport entre la maladie de Verneuil et nos périodes de règles. Je sais à quel point il est difficile durant cette période de se sentir à l’aise surtout quand des abcès viennent s’y positionner. La seule chose qui prime pour moi c’est de me sentir le plus à l’aise possible et c’est ce que je peux vous invité à garder en tête. Bien évidemment je ne peux que vous conseillez aussi d’en parler avec votre gynécologue pour avoir un avis médical concret en fonction de votre corps 😉

Bonne semaine à toutes 😉

Astuces vêtements abcès

Hello la Team Verneuil,

Comment allez-vous ?

Ici le soleil est encore au rendez-vous toutefois depuis 48 heures un nouveau coloc est venu faire son apparition entre mes jambes 😤 : un joli abcès juste à l’élastique du maillot de bain….
Il a fallu trouver des astuces pour être à l’aise sous 40°c et en même temps pouvoir se sentir jolie car on est encore en vacances 😉


Donc je me creuse les méninges pour trouver une tenue à l’aise et fashion et je me suis dit que vous seriez toujours intéressé par ce genre de bons plans 😉
Tout d’abord :
– exit le sous vêtements pour éviter tout frottement avec un élastique
– pour le bas j’ai choisi donc un pantalon en satin noir large pour l’effet léger, habillé
de chez @showroom_unjourpourelle
– pour le haut : une tunique en satin sans manche légèrement ample (juste une petite dentelle pour agrémenter au niveau de l’épaule)
de chez @showroom_unjourpourelle
– des tongs dans le même tons @birkenstock pour être à l’aise (évidemment primordial)

Ne pas oublier que même en vacances un abcès peut surgir donc il est très important de ne pas oublier de partir avec son kit de survie 😉

Bonne soirée à tous

#lavietrepidanteduneverneuillette #verneuil #hidradenitis #hidradenitissuppurativa #mode #fashionmood #tips #hidradenitissuppurativawarrior #maladieinflammatoire #maladiechronique #maladiedeverneuil #handicapinvisible #handicap #handicapandfashion #hidrosadenitesuppuree #hidrosadenite #dermatology #santé

Comment surmonter un voyage assis


Hello la Team Verneuil,

Comment allez-vous ? Moi super 🥰😎


Pour moi aujourd’hui c’est le grand départ en vacances donc je suis excitée, heureuse, débordante d’énergie telle une enfant devant un grand cornet de glace.
Mais qui dit voyage dit long trajet assise en voiture 😬 et clairement : aïe aïe aïe le popotin 🤣
Que se soit en avion, en train, en voiture, la position assise est dure. Et je sais pas pour vous mais pour moi c’est synonyme obligatoire de nouveaux abcès 😒 car assise plus de 2h sur mes fesses et je sais que je ne serai pas épargnée par un nouveau bobo.

Il a donc fallu au cours des années que je trouve des astuces, des « petites manies » comme dirait ma moitié 😉 pour éviter la profusion d’abcès lorsque je suis longtemps assise. Je n’ai clairement pas envie de passer les vacances avec des pansements et douleurs..
J’ai donc développé un petit rituel de préparation pour améliorer mon voyage et éviter les abcès intempestifs d’après voyage.

J-2 avant départ : prévention

On est à 2 jours de notre départ et je prépare notre valise avec le nécessaire pour le voyage.
Bien évidemment, en tout 1er lieu je mets de côté tout le nécessaire médical pour ce voyage ainsi que tout le « kit de survie d’une Verneuilette »

Il comprend le nécessaire pour faire des pansements, les antidouleurs, les antibiotiques etc… Je vous laisse le soin daller voir l’article complet ici

Mais au delà de ce kit, je sais que vais passer de longues heures assise et si je ne m’y prépare pas je vais morfler ….

Je décidé donc :

1. De prendre avec moi un coussin : que se soit un coussin en bille, en mousse ou un coussin adapté, il vous faut vous asseoir sur quelque chose d’assez mou pour ne pas que votre popotin ait l’impression d’être en contact direct avec « du dur ». Moi qui développe souvent des abcès a cet endroit, je ne peux pas m’asseoir sur un siège dur sans le regretter rapidement après lol
2. Huile de massage chanvre :  pendant les 48h qui précède un voyage où je sais que je vais rester en position assise pendant longtemps, je masse a l’huile de chanvre ou a l’huile de CBD les endroits où se développent le plus souvent les abcès. Cela permet d’assouplir la zone déjà, mais je me suis rendue compte aussi que ça a permet d’éviter à un abcès d’être trop inflammatoire.
3. Médication préventive : j’ai mis en place avec ma dermatologue un traitement préventif  a prendre 4 jours avant le départ pour éviter justement de trop grosses inflammations. Vous pouvez donc en discuter avec votre dermatologue

JOUR J : ORGANISATION


Le jour du départ est arrivé et ça y est on est parti pour 17h de voyage en voiture 😉
Oui, nous on est comme ça on a peur de rien 🤣 on part en Andalousie en voiture avec nos 2 beagles.  Mais ça serait finalement la même organisation si je prenais l’avion ou si j’étais en train car le souci est la position assise pendant de longues heures.

1. Le coussin :  je n’oublie pas de le prendre car c’est sur lui que vous serez le plus à l’aise
2. Position : si vous avez la possibilité de voyager à l’arrière en position couchée je ne peux que vous inciter à le faire car tous ces soucis ne seront plus alors. Pour ceux qui reste assis, il faut que vous ayez assez de place pour être très à l’aise aussi bien au niveau de la 6 que de vos jambes donc peu d’encombrement a l’avant.
3. Pince ceinture de sécurité :

Elle permet de ne frotter ni sur votre ceinture abdominale ni sur la poitrine. Ça évite de développer de nouveaux abcès. Vous pouvez en trouver ici pour quelques euros

4. Trousse pharmacie : quelques antalgiques a prendre avec vous en cas de souci

Vous l’aurez compris le plus important est d’être le plus à l’aise possible, pour passer un voyage agréable et ne pas souffrir 😉

Maintenant à vous de jouer pour un voyage en toute sérénité.

Je vous embrasse

Maladie chronique et déménagement

Il y a quelques jours, le compte @_mapatho a fait un article sur Instagram sur la fatigue et le stress qui peuvent être liés à un déménagement. Cela m’a donné l’idée de mettre à profit mon expérience dans ce domaine car j’ai déménagé il y a 1 ans de Lyon vers Paris. Vous trouverez non dans cet article la façon dont je me suis organisée pour que ce soit plus facile, moins stressant, et le moins douloureux possible pour nous. ) 

1. Décision de déménagement : une période de grand stress 

Lorsque nous avons décidé de déménager il y a 2 ans, j’étais loin de m’imaginer la galère que ça serait. En effet, en plus du stress lié au déménagement, il a fallu passer d’une maison de 120m² à un appartement de 75m². Vous imaginez donc le nombre de choses à trier, à jeter et l’organisation à mettre en place pour tout cela. 

Nous avons pris la décision de déménager en juin 2020, quitter Lyon pour venir nous installer sur Paris. Cette décision a été prise pour se rapprocher de ma famille, un nouveau travail pour mon mari et donc une nouvelle vie pour nous. Bien évidemment nous étions conscients que nous ne déménagerions pas en 2 mois pour beaucoup de raisons :  

  • Le transfert des dossiers administratifs (téléphone, électricité, gaz etc…) 
  • La recherche de nouveaux spécialistes pour mes pathologies ainsi que le transfert de tous les dossiers médicaux. 
  • Devoir vendre tout le superflu que nous avions dans notre maison (sortir, trier, vendre ou jeter, mettre en carton) 
  • Trouver le nouveau logement 
  • Mettre en carton et déménager 
  • Emménager et tout ranger 

Mais je ne pensais pas que ce serait si éprouvant physiquement 😂 Je ne vais pas vous mentir, ça a été pour moi une période de grand stress, où je ne savais pas si je m’en sortirai toute seule car malheureusement mon mari était déjà parti sur la nouvelle ville pour travailler. Et vous savez très bien que c’est le meilleur facteur pour avoir des poussées d’abcès à tout va. 

Stress à son paroxysme, j’ai donc décidé de faire les choses par étape car sinon clairement j’allais me noyer et en plus, le déménagement ne serait pas fait en temps et en heure et ça on ne pouvait pas se le permettre.  

2. Étapes pour un déménagement organisé 

Comme je vous le disais, pour réussir notre déménagement il faut que je sois organisée.  

Je ne sais pas si pour vous c’est la même chose, mais moi je me suis rendue compte avec les années et avec le nombre de traitements médicaux que j’ai dit, que j’ai beaucoup perdu la mémoire. Il faut donc aujourd’hui que je note tout afin de me rappeler ce que j’ai fait et ce qu’il me reste à faire 

  1. S’organiser à la façon Bullet journal 
Pages de mon bullet journal

Pour ma part, je me suis fait un petit dossier dans mon agenda annuel car je « bujote » depuis déjà 4 années et je voulais l’avoir toujours à portée de main. Mais vous pouvez très bien prendre un petit cahier, un bloc-notes, des feuilles…. à votre convenance mais il faut que ce soit accessible à n’importe quel moment. À cela il faut un stylo, un Stabilo et éventuellement une règle. 

Il faut aussi que vous vous trouviez dans un endroit au calme, pour pouvoir planifier correctement toutes les tâches pour votre déménagement. Et si vos enfants, les animaux, votre conjoint, viennent vous importuner pendant la planification, vous risquez d’oublier pas mal de choses. 

Il faut vous dégager chaque semaine du temps pour la préparation du déménagement car si vous faites tout d’un coup ou au dernier moment, vous risquez d’être extrêmement fatigués mais en plus à courir dans tous les sens et à être stressé par le peu de temps qu’il vous reste, vous risquez de sortir de nouveaux abcès.  

Je considère que pour un déménagement, s’y prendre 5 à 6 mois à l’avance est une bonne moyenne pour éviter un stress considérable 

  1. Etapes du déménagement  
  • Etape 1 : Planification générale du projet

Recherche du nouveau logement :  

Date du Déménagement : ……/……/……. 

il y a des périodes plus chargées et donc plus chères pour les déménagements

  • Etape 2 : Budgétiser votre déménagement / emménagement

– Achat des cartons : moi je les ai pris sur le site Ecocarton car rapport /qualité prix c’est les meilleurs et livraison rapide

– prix déménagement (ou camion) ou déménageurs. Faire plusieurs devis car des périodes sont plus chères que d’autres (début et fin de mois, vacances scolaires). On estime que le volume à déménager, calculé en m3, correspond généralement à la moitié de la surface en m2, soit 50 m3 pour 100 m2.

– voir si vous êtes éligible à des aides d’Etat pour le déménagement

– faire le point sur toutes les dépenses de ce nouveau lieu de vie : loyers d’avance, frais d’agence, nouveaux meubles pour se meubler etc…

– Ne pas oublier de prévenir vos différentes assurances

  • Etape 3 : Médical

Alors là je dirais que c’est une partie extrêmement importante quand on a une maladie chronique comme la nôtre. Nous avons besoin d’un suivi constant, de conseils médicaux, de médicaments, d’ordonnance etc… Il est donc impensable d’aller vivre dans une nouvelle ville sans vous être au préalable renseigner sur les différents médecins dans vous aurez besoin. Il faut donc :

– demander à vos spécialistes vos dossiers médicaux

– demander à vos spécialistes s’ils ne connaissent pas de confreres dans votre nouvelle ville.

– prendre contact avec les nouveaux spécialistes afin d’avoir RDV dès que possible à votre arrivée pour faire le lien

– Demander une ordonnance assez longue pour ne pas être à court de traitement pendant le transfert

– Faire les changement auprès de la Sécurité Sociale afin que vos ALD / Invalidité / AAH soient transférés

– Transferer votre dossier MDPH si vous changez de région.

  • Etape 4 : administratif

– Vous avez la possibilité de demander le transfert de tous vos comptes administratifs comme EDF, GDF, CAF etc… directement sur le site Service Public

– Il faut aussi prévenir votre banque afin qu’elle puisse transférer votre dossier bancaire auprès de l’agence la plus proche de chez vous.

– Ne pas oublier de prévenir vos différentes assurances

  • Etape 5 : Désencombrement

Désencombrer sa maison de fond en comble paraître souvent insurmontable et l’ampleur de la tâche peut en décourager plus d’un ! Mais vu que le déménagement arrive à grands pas, il faut s’y mettre.

Faire le tri dans votre garde-robe en vous séparant des choses que vous ne portez plus, cela fera quelques kilos en moins à porter au déménagement. Vous pouvez donner, revendre ou troquer ce qui peut encore servir à d’autres. En effet, en mettant ainsi un peu d’ordre dans vos affaires, vous mettrez aussi de l’ordre dans vos pensées et cela diminuera le poids total du déménagement.

En commençant à  petits pas et par pièce pour chaque objet, il faut se poser 2 questions et y répondre avec honnêteté et objectivité :

         Est ce que cela me plait ?

  • – oui alors je garde
  • – non alors je m’en débarrasse

        Est ce que cela m’en utile et est-ce que je m’en sers ?

  • – oui alors je garde
  • – non alors je m’en débarrasse

Et surtout vous  déculpabilisez !

Vous pouvez donner sur les applications telles que Geev.com, groupes de dons Facebook, sites spécialisés

Vous pouvez vendre sur Vinted, marketplace, le BonCoin etc….

  • Etape 6 : Mise en carton

Et voilà une étape primordiale : la mise en carton.

Il faut commencer les cartons et les stocker dans une pièce, tout en continuant à y vivre avant que les déménageurs ne viennent. Pour ma part, ça m’angoisse. Et pourtant je ne suis ni maniaque ni ordonnée, mais d’avoir tous ces cartons constamment sous les yeux, ça m’angoisse terriblement. Résultat, on a commencé à tout ranger dans des coins de certaines pièces, en empilant les cartons et en faisant en sorte que l’appart reste vivable le temps que tout soit débarrassé.  Mais on va pas se mentir : entre les cartons de vêtements, les cartons de pelotes de laine, les cartons salle de bain… Il y en a eu tout de suite de partout.

Du coup, pour pouvoir retrouver nos affaires rapidement dans les cartons d’emmenagement, j’ai décidé de les numéroter et de le retranscrire sur mon cahier.

Une page pour chaque piece – une ligne par carton

Il est extremement important de se creer une trousse à pharmacie, que vous garderez avec vous pour vos medicaments, evitant de courir partout pour les trouver.

C. Pour un emmenagement réussi

  1. Souscrire une assurance habitation

Avoir une assurance habitation en règle au moment de l’entrée dans les lieux est une obligation légale, y manquer peut constituer un motif de résiliation de votre contrat de location par votre bailleur. Il est donc essentiel de prendre le temps avant votre déménagement de souscrire une nouvelle assurance habitation, ou de réviser votre assurance existante pour qu’elle s’adapte à votre nouveau logement.

2. Réexpedition du courrier

Assurez-vous de recevoir votre courrier à votre nouvelle adresse ! Pour cela, La Poste propose un service de réexpédition avec souscription en ligne pour 6 mois ou plus en cliquant ici

3. Preparation état des lieux

Pour pouvoir recuperer toute sa caution et eviter encore un stress supplémentaire, prenez le temps de remettre votre logement au goût du jour et relevez votre consommation d’électricité et d’eau pour vous assurer du montant lors de sa clôture.

Jespere que cet article vous servira afin de vous éviter trop de stress lors de votre demenagement et vous permettra d’aborder ce sujet avec plus de sérénité 😘😘😘

Bonne fin de semaine à tous .

Maladies Chroniques et la Théorie des Cuillères

Suite à une longue période de fatigue et à quelques phrases acerbes sur le fait que je ne fasse pas grand chose 😤, j’ai décidé de faire un rappel sur le théorie des cuillères.

Pour qui ? Par qui ?

La théorie des petites cuillères a été rédigée par Christine Misérandino. (Je vous recommande la lecture en français )

Elle est atteinte du lupus et cherchant comment expliquer son quotidien avec sa maladie à ses proches, elle créa cette allégorie. Ladite théorie s’applique en réalité à toutes les maladies chroniques physiques (sclérose en plaque, maladie de Crohn, maladie de Verneuil etc..), psychologique (dépression) ou encore neurologiques du types spectre autistique. Certains passages du récit de Christine Misérandino illustrent parfaitement l’incompréhension la plus parfaite de la majorité des gens face à la maladie. Certaines personnes savent pertinemment que nous sommes malades, voir se sont renseignées sur notre(nos) maladie(s), sans pour autant comprendre.

Pourquoi? Parce que lorsque nous ne vivons pas, n’expérimentons pas quelque chose, nous ne le comprenons que très rarement. Comprendre cette théorie revêt une importance capitale pour vous, les valides : il s’agit de changer votre vision de nos maladies et de nos (in)capacités.

Comment ca fonctionne ?

Imaginez : une personne valide, sans maladie chronique se lève chaque matin et fait globalement ce qu’elle veut au cours de sa journée. Elle pourra, certes, être fatiguée, mais cela ne l’entravera pas dans ses actions.

Prenons maintenant une personne avec une maladie chronique : elle se lèvera avec un quota de 15 cuillères. Chaque action réalisée au cours de la journée va “consommer” un certain nombre de cuillères, ce qui implique que certains jours il faudra donc choisir entre nos tâches à faire, au risque d’être “à cours de petites cuillères” (comprendre: ne plus être bon à quoi que se soit😳😳😳).

Les petites cuillères sont donc une image de notre quota d’énergie, qui fort malheureusement n’est pas une ressource inépuisable.

Par exemple: Le simple fait de se lever le matin utilise 1 cuillère. Il faut ensuite se doucher: -2 cuillères, s’habiller: -1 cuillère. Avant fait quoique ce soit de “concret”, nous sommes à 12 cuillères. Il faut ensuite: – Emmener les enfants à l’école: -4 cuillères.– Préparer le repas de midi: -2 cuillères.– Récupérer les enfants à l’école: 4 cuillères.– Préparer le dîner: -2 cuillères.Il ne nous reste plus de cuillères, et dans cette journée nous ne sommes pas encore allés travailler… Ainsi, nous terminons avec 0 cuillère.🙃

Si nous avons autre chose à faire dans notre journée, nous ne pouvons tout simplement pas parce que nous sommes à court de cuillères. Une fois qu’une cuillère est “partie”, elle est partie!

De plus, il faut savoir qu’en fonction des maladies, mais aussi en fonction des jours, nous ne consommons pas tous et toutes le même nombre de cuillères. C’est le côté imprévisible des maladies chroniques, de certains handicaps.

Et parfois, comme tout le monde, il y a effectivement des moments où nous ne pouvons pas faire autrement que de sortir, d’aller chercher les enfants, de faire à manger. Parfois, il faut continuer la journée malgré tout, parce qu’il y a eu des imprévus. On arrive alors en déficit de petites cuillères. Là, ça se corse: pour une personne valide, une nuit de repos suffira généralement pour compenser mais pas pour nous. Nous démarrons alors le jour suivant sans cuillère, avec une journée à vivre malgré tout.

En conclusion

Ce qui est important ici est de comprendre que la moindre action qui vous est simple et naturelle nous coûte à nous malades chroniques….

Nous ne fonctionnons pas comme des personnes valides, cela implique de connaître nos maladies, nos limites, de les respecter et par ricochet de nous organiser autant que possible en conséquence.

Surtout faites bien attention à vous et préservez vous 😘