Archives pour la catégorie Medical

Kit de survie d’un(e) Verneuillet(te)

Bonjour la famille Verneuil,

Que l’on soit novice où que l’on vive avec la maladie de Verneuil depuis des années, nous devons toujours avoir ce qu’il faut avec nous, à portée de main, pour pouvoir parer à une poussée de maladie de Verneuil. De plus, cumuler la douleur d’une poussée et se rendre compte qu’on n’a absolument rien pour gérer notre mal, ne fera qu’accentuer ce sentiment de colère et de douleur.

Je vous le dis tout de suite, cet article va vous sauver les fesses plus d’une fois (et c’est pas un mauvais jeu de mots lorsqu’on a un abcès en zone anale 🤣). Il faut donc régulièrement vérifier que vous disposiez de tout ce qu’il vous faut dans votre « pharmacie maison » et retirer les produits périmés, pour mieux vivre l’apparition et la gestion d’un abcès.

A. Dans quoi mettre notre kit de survie médical ?

Avant de faire le point sur les produits qu’il faut toujours avoir chez soi ou à portée de main, regardons déjà ensemble où on peut mettre tout cela.

Comme tout bon survivaliste qui se respecte et qui doit avoir à porter de main un sac de survie ou un sac d’évacuation complet pour survivre à une attaque de zombies, nous nous devons toujours avoir certains produits pour éviter justement de se retrouver dépourvu en cas de poussée de Verneuil.

Moi par exemple, je me suis créée carrément une trousse  » KIT DE SURVIE » qui me permet de partir en toute sérénité quand je dois quitter la maison. Et un meuble à la maison pour tout conserver…

Pour avoir un kit complet et efficace pour faire face à toutes les situations, deux solutions s’offrent à vous : soit vous le constituez vous même en choisissant ce que vous allez mettre à l’intérieur (ce que j’ai fait), soit vous en acheter des déjà prêts (de toute façon il faudra rajouter quelques produits car il n’existe pas de kit de survie pour Verneuil tout prêt).

De plus pour être certain de disposer d’un matériel de qualité, ce kit de secours doit être conservé dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur et de l’humidité. Vérifiez régulièrement les dates de péremption éventuelles des crèmes et traitements et l’état général de votre matériel de « secours ». Optez de préférence pour une trousse de secours à la fois légère, solide et facile à transporter.

1. La trousse de secours

Trousse de secours complète et efficace

18 types de fournitures de premiers secours et d’outils de survie professionnels certifiés CE, compact, résistant à l’eau,extrêmement durable. Cette trousse de secours sert aux plaies sudatives et est compacte pour prendre le moins de place possible. Vente ICI

2. Boîte Med’in Set peau saine

MEDISET© DETERSION Set de Pansements Plaie Chronique

Set de soins stérile à usage unique proposé lors de la réalisation de soins à domicile, qui est pris en charge en ALD. Il comprend des compresses, un ciseau, des pinces stériles, pansement hydrofil, champ imperméable.

3. Meubles/valisette maison

Alors me concernant, au vu du nombre de boîtes de compresses et de produits, jai opté pour la réutilisation d’une malette que j’avais déjà chez moi et je trouve cela tellement pratique 😍.

Jai donc opté pour une valise de maquillage à plusieurs compartiments dans laquelle je peux ranger des boîtes de tailles différentes, partir qu’avec une partie des produits etc..

Valise de Maquillage tProfessionnel 4-en-1

Rangement à différents étages, Verrouillable, roulettes à 360°. chaque compartiment est détachable et transportable séparément.

Vous pouvez en trouver ICI

Malette voyage makeup

Vous pouvez la trouver ICI

Chariot de Rangement à 3 étagères Coulissant

le but de ce chariot c’est qu’il soit accessible, que l’ensemble des produits soit à portée de main. Voys pouvez en trouver ICI

B. Les indispensables de la trousse de survie

Voyons cela de plus près :

  1. Pansements : Alors déjà il faut savoir que très souvent les malades de Verneuil ont une peau très sensible et à force d’y mettre des pansements on s’irrite. Du coup, je ne me sers que de deux types de pansements :
    • ⭐ Pansements MEPILEX BORDER : ces pansements hydrocellulaires adhésifs siliconés sont parfaits pour le traitement d’un large éventail de plaies modérément à fortement exsudatives chroniques et aiguës, telles que les abcès de Verneuil. En effet, vous pouvez les trouver dans différentes tailles, différentes formes, imprégnés ou non d’argent colloïdal. Ils bénéficient d’une composition de 5 couches incluant l’enduction de silicone Safetac permettant un retrait sans douleur pour la plaie et indolore pour le patient. Ces pansements sont bien évidemment totalement pris en charge dans le cadre d’une ALD, adaptés aux peaux sensibles, ne irritées et douloureuses.
    • Pansements ALLEVYN GENTLE BORDER LITE : ces pansements hydrocellulaires adhésifs facilitent la gestion dynamique de l’exsudat pour offrir un environnement humide optimal au contact de la plaie, favorisant une cicatrisation plus rapide et une réduction du risque de macération. Il possède différentes tailles, différentes formes, et conviennent pour une utilisation sur une peau fragile.
  2. Compresses stériles non tissées : il en existe de toute marque, de toute taille. Mais le plus important c’est que ce soit des non tissées afin que les compresses ne s’agrippent pas à vos plaies.
  3. Bouillotte de chaleur : il en existe de toutes tailles et de toute forme. Il est reconnu que les températures comprises entre 40-45 °C sont considérées comme thérapeutiques. Elles provoquent donc une dilatation des vaisseaux, ce qui augmente le flux sanguin. Elles soulagent alors les douleurs articulaires, diminuent l’inflammation de nos abcès et reduit la douleur.
  4. Huile essentielle de Tea Tree : autrement appelée huile essentielle d’arbre à thé. Pour ceux qui me connaissent et qui me lisent depuis un certain temps, vous savez que je suis une grande adepte de cette huile essentielle que vous pouvez être trouver en parapharmacie, en boutique bio ou en pharmacie ET SANS ordonnance. En effet, elle est idéale pour faire percer les abcès plus ou moins difficile (je vous renvoie d’ailleurs à mon article précédent sur les meilleures astuces pour faire percer les abcès)
  5. Bétadine dermique: lotion ordonnance médicale. Cet antiseptique à base d’iode qui est utilisé pour l’antisepsie des plaies ou des brûlures superficielles et en cataplasme cela permet de percer rapidement ses abcès ( sans avoir à se scalper soi-même ou à appuyer comme une force-nee.
  6. Crème Fucidine/Mupiderm : crème antibiotique (sur ordonnance médicale) qui guérit les Infections de la peau (dues à des staphylocoques ou abcès), qui permet que l’abcès se perce seul, ainsi que de le cicatriser et vider. N’hésitez pas à demander à votre médecin d’en mettre plusieurs car les tubes sont petits.
  7. Antibiotiques habituels / quotidiens et antidouleurs : en weekend ou en vacances, on continue à prendre ses traitements pour profiter au maximum 😉
  8. Serum physiologique : en général j’ai toujours quelques pipettes de sérum physiologique unidose afin de pouvoir nettoyer la zone infectée avant de pouvoir faire mon pansement pour faire mûrir l’abcès.
  9. Savon CYTEAL ou SAUGELLA : Savons antiseptiques de faible activité contenant de l’hexamidine et de la chlorhexidine en solution moussante. Ils sont indiqués dans le nettoyage des affections de la peau et des muqueuses, infectées ou risquant de s’infecter. Je me lave quotidiennement les zones infectées par Verneuil . Ça sent bon et ça fait énormément de bien en terme de démangeaisons, de nettoyage de zones infectées etc…

J’espère que cette liste exhaustive vous aidera dans votre quotidien et surtout n’hésitez pas à mettre en commentaire les produits qui, pour vous, sont indispensables dans votre kit de survie Verneuil 😉

#ensembleonestplusfort

Diagnostic maladie de Verneuil

Bonjour à tous,

Être atteint(e) d’une maladie chronique est difficile à vivre au quotidien de par l’importance et l’inconfort des douleurs, les recidives etc… Cela l’est d’autant plus lorsque nous ne savons pas ce que nous avons et vers qui nous tourner quand tout débute.

Voici donc un récapitulatif afin de vous décrire la marche à suivre pour se faire diagnostiquer « correctement » et + rapidement.

Malheureusement, encore aujourd’hui l’errance médicale est un véritable problème dans notre maladie puisqu’il faut compter en moyenne 8 ans avant d’avoir un diagnostic.
Une des raisons principales c’est que nous ne sommes que 1% de la population déclarée.

Alors aujourd’hui, rendons + visible cette #maladiedeverneuil pour ne plus à subir cette errance médicale et accéder alors + rapidement et efficacement à des traitements ✊

D’ailleurs, combien de temps s’est il écoulé pour vous entre vos premieres apparitions de Verneuil et le diagnostic ?

ALD et maladie de Verneuil : une prise en charge à 100% est possible

Aujourd’hui on va faire un point sur l’ALD, encore trop souvent méconnue des malades chroniques.

Depuis que je suis très active sur les reseaux, je me rends compte que beaucoup de gens pensent encore que la maladie de Verneuil n’est pas prise en charge à 100% . Et c’est totalement faux ! Depuis février 2004, la maladie de verneuil est reconnue comme une affection de longue durée. Vous trouverez ici toutes les informations dont vous avez besoin, les différentes ALD, les possibilités de recours etc…

A. Qu’est-ce qu’une affection de longue durée (ALD) ?

En France, est désignée comme maladie de longue durée, ou affection de longue durée, l’une des 30 maladies figurant sur la liste conçue par l’Assurance Maladie. Elle donne lieu à un remboursement intégral des soins, après établissement d’un protocole thérapeutique.

Il existe deux types d’ALD : les ALD exonérantes et les ALD non exonérantes

1. Trois types d’ALD exonérantes

  • ALD 30 : Les ALD inscrites sur la liste établie par le Ministère de la Santé sont les ALD 30. Ce sont les plus fréquentes et les plus coûteuses. On trouve parmis elles l’AVC, le diabète, les cancers etc…
  • ALD 31 : Les affections hors liste ALD 31 : ce sont les fomes evolutives ou invalidantes de maladies graves. Il s’agit d’affections dont la gravité et/ou le caractère chronique nécessitent un traitement de plus de 6 mois souvent coûteux.
  • ALD 32 : Les polypathologies : certains patients sont atteints d’affections multiples, necessitant un traitement lourd et long. Ces maladies peuvent être invalidantes.

La maladie de Verneuil fait donc partie des ALD 31 puisque c’est une maladie chronique qui nécessite un traitement à vie et/ou une thérapie longue et coûteuse. La prise en charge à 100 % de tous vos traitements, rendez-vous médicaux et hospitalisations dans le cadre de la maladie de Verneuil, se fait pour une durée de 5 ans minium, à condition que les médecins remplissent correctement le parcours de soins.

2. Les ALD non exonérantes

Certaines affections longues durées sont dites non exonérantes. Elles nécessitent un arret de travail et un traitement d’une durée de plus de 6 mois, mais le patient n’est pas pris en charge à 100% . Les principales ALD non exonérantes sont le glaucome, l’hypothyroidie, l’arthrose, l’epilepsie.

Le malade doit aussi respecter le parcours de soins afin de bénéficier d’un remboursement maximal par le Sécurité sociale.

B. Règles de prise en charge

Un patient peut bénéficier de l’exonération du ticket modérateur si :

  • s’il est atteint d’une affection inscrite sur la liste (ALD 30 – 31 ou 32) ;
  • la maladie doit être évolutive et/ou invalidante ayant un impact sur notre vie physique, sociale, professionnelle
  • comportant un traitement prolongé et une thérapie coûteuse.
  • etablir un protocole de soins avec le médecin

Il existe une »Lettre Réseau » émanant de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale stipulant ce droit et que vous pourrez ainsi joindre à toute demande de prise en charge.

Il faut bien être conscient que notre maladie est une pathologie lourde, qui nécessite des traitements ainsi que bon nombre de soins et d’hospitalisations. Il faut donc se prémunir. En effet, avoir la maladie de verneuil peut amener à voir d’autres spécialistes tels que des chirugiens, des kinésithérapeutes, psychologues/psychiatres, et lorsque vous iraient les voir ce sera pris dans le cadre de votre ALD et iol n’y aura donc pas d’avance de frais.

Et ce n’est pas parce que vous êtes détenteur d’une carte CMU que nous n’avons pas la possibilité d’être en ALD. Au-delà des remboursements hospitaliers et médicaux valable sur les deux types de cartes, l’ALD permet la reconnaissance officielle de notre maladie longue durée, et elle est d’autant plus importante si par la suite vous décidez de monter un dossier MDPH.

C. En pratique

Dans les faits , comment ça marche ?
C’est votre médecin généraliste, seul, qui peut faire la demande d’ALD auprès de votre caisse. Vous serez alors exonéré de tout frais liés à votre maladie.

Il vous demandera votre carte vitale afin de faire la demande directement en ligne de son ordinateur où il remplira un document envoyé à votre Caisse d’assurance Maladie. La réponse se fait sous quinzaine et si le document est correctement rempli, elle est rarement refusée.

Pour cela, il devra justifier dans du fait que :

  • que votre maladie a un impact sur votre vie
  • que vous avez un traitement qui dure ou durera plus de 6 mois
  • que vous allez avoir besoin de voir différents praticiens et les enumérer

Une fois le document rempli, il peut l’envoyer directement via son pc à la Securité Sociale et si sous 15 jours, vous n’avez pas de refus, c’est que cela a été validé.

Après 15 jours, Il vous restera plus qu’à mettre à jour votre carte vitale à la pharmacie.

D. En cas de refus

Malheureusement en fonction des régions, il peut arriver que vous receviez un refus mais surtout pas de panique 😉 vous avez un mois pour faire un recours. ET IL FAUT LE FAIRE ET NE PAS BAISSER LES BRAS.

Donc si votre Caisse d’Assurance Maladie décide qu’elle vous refuse cette ALD, c’est a priori qu’elle n’a pas eu assez d’informations pour la valider ou que la demande a peut-être mal été remplie. Faites un recours en y adressant tout vos justificatifs médicaux et en expliquant par courrier tous les rendez-vous médicaux, les examens et les traitements dèjà eus ou futurs, ainsi que tout ce que vous ressentez, subissez, vivez lorsque vous êtes en poussée.

Il ne faut pas oublier qu’ils doivent prendre en compte votre état au moment des poussées de Verneuil donc comme ils n’ont pas encore le pouvoir de vision 😉, il faut que vous expliquiez en détail votre état : ce que cela implique dans votre quotidien de femme ou d’homme, ce que vous pouvez faire lorsque vous êtes en poussée, quel impact cela peut avoir sur votre travail etc…

E. Les avantages de l’ALD

Il y en a plusieurs et vous verrez avec le temps qu’elle deviendra indispensable mais pour mettre quelques avantages qui me viennent en tête tout de suite, les voici :

  • la sécurité sociale reconnaît officiellement que vous êtes atteint d’une maladie chronique et prend donc en charge l’integralité les frais liés à votre pathologie
  • Depuis 2017, le patient est dispensé d’avance de frais (hors depassement d’honoraires)
  • En arrêt maladie, vous n’aurez plus de jours de carence ( 3 jours de carence) si c’est dans le cas de votre pathologie.
  • Une ALD n’empêche en aucun cas de faire un prêt à la consommation ou un prêt immobilier
  • Si votre maladie chronique venait à s’aggraver (ce qui, on le sait peut être très clairement le cas), vous pourrez être indemnisé par des arrêts de travail pendant 3 ans.
  • Si votre état de santé s’aaggrave, vous devrez alors mettre en place sûrement un dossier MDPH ou en tout cas mettre au courant la médecine du travail pour adapter votre poste de travail et avoir une ALD permet d’enclencher plus rapidement les choses
  • Sur prescription médicale, les frais de transport pour traitement ou examen liés à l’ALD des patients sont prises en charge. Vous pouvez demander à un taxi conventionné ou une ambulance de venir vous prendre à votre domicile pour vous amener par exemple à l’hôpital et financièrement totalement prise en charge. Attention il faut bien évidemment que le médecin vous ait fait au préalable une demande de transport.

ll existe d’autres avantages mais je voulais clairement vous montrer qu’il n’y a pas que des inconvénients à être malade et clairement cette ALD est une opportunité qu’il ne faut pas laisser passer.

Vous l’aurez compris, dans votre parcours de malade chronique, il est très important de demander à votre médecin traitant de faire cette ALD. De plus, mon expérience me fait dire que si vous ne la demandez pas, c’est pas le médecin qui le fera. Enfin, quelque soit votre stade de maladie, cette ALD doit être faite donc n’hésitez pas.

Je reste bien évidemment disponible pour répondre à vos questions si besoin, pour vous aider dans le montage de vos dossiers administratifs et médicaux.

A bientôt

#lavietrepidanteduneverneuillette #maladieinvisible #ald #hidrosadenitesuppuree #hsheroes #hidrosadenitissuppurativa #hidrosadenite #maladiechronique #afrh #maladiedeverneuil #ald #handicapinvisible #handicap #Verneuil #sefairereconnaitrecommemalade

Fatigue : un symptôme tenace

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui nous touche quasiment tous : la fatigue chronique. C’est un symptôme qui fait partie intégrante de notre maladie, de notre quotidien et nous allons essayer ensemble de trouver des pistes d’amélioration pour éviter au maximum l’épuisement.

Ces derniers temps, vous avez tendance à moins me voir sur les réseaux. Et comme souvent, c’est indépendant de ma volonté…. En effet, depuis mon retour de vacances, alors je devrais être reposée et en pleine forme, me voilà plus fatiguée que jamais, tout devient un effort à la limite du supportable, je n’ai ni le goût ni l’envie…. Vous l’aurez compris je suis HS !

Ces périodes aussi difficiles soient-elles, font partie de la vie de chacun et il est vrai que, malade ou non, on ne peut pas être au top de notre forme H24. D’ailleurs, dans la vie que chacun il y a des hauts et des bas… Mais c’est vrai que lorsqu’on est atteint d’une pathologie chronique, cette fatigue est encore plus présente. Les traitements, les douleurs, le quotidien …accentuent la fatigue. Et pour cela nous ne devons pas culpabiliser.

Dans cet article, j’aborde en détail le sujet de la fatigue chronique mais je vous donne aussi des pistes pour la diminuer.

1.Maladie de Verneuil et fatigue chronique

A. Definition de la fatigue chronique

Selon Healthline, la fatigue est un terme utilisé pour décrire une sensation générale de fatigue ou de manque d’énergie. Ce n’est pas la même chose que de simplement se sentir somnolent ou lasse. Lorsque vous êtes fatigué, vous n’avez aucune motivation et aucune énergie. La somnolence peut être un symptôme de fatigue, mais ce n’est pas la même chose.

B. La fatigue dans Verneuil et les maladies chroniques

La fatigue est un symptôme courant de nombreuses pathologies dont la gravité varie de légère à grave.

En 2010, une étude (en anglais) est effectuée sur l’impact de la maladie de Verneuil sur la fatigue. Elle a révélé que 40 % des patients qui y ont participé ont signalé une fatigue clinique. Maladie de Verneuil et fatigue vont malheureusement souvent de pair.

2. Pourquoi est-on si fatigué ?

La fatigue est fréquente chez les personnes atteintes de Verneuil mais quelles en sont les causes ?

A. Phase prodromique

La première raison est la phase prodromique. Une phase prodromique est un ensemble de symptômes qui surviennent avant une poussée. C’est comme un signe avant-coureur. Dans la maladie de Verneuil, il peut s’agir d’une sensibilité cutanée, le caractère imprévisible de la maladie, d’une fatigue etc… Dans une étude de 2014, les chercheurs ont découvert que 32 % des patients atteints de Verneuil souffraient de fatigue prodromique. Les autres symptômes signalés par les répondants étaient les maux de tête, les nausées, les rougeurs et les démangeaisons.

B. Troubles du sommeil

La 2e raison est les troubles du sommeil. Les lésions douloureuses, les démangeaisons, la colère d’une énième poussée peuvent nous réveiller ou simplement nous empêcher de dormir une nuit complète (hein que vous connaissez 😉). Les pansements peuvent également se détacher au milieu de la nuit ou endommager la peau et provoquer des irritations etc… Au final, votre sommeil est perturbé pendant la nuit et on se sent donc fatigué pendant la journée…

C. Infection

La 3e possibilité est l‘infection. Si l’une de nos lésions s’infecte, on peut se sentir épuisé. C’est parce que notre corps combat fortement l’infection et plus de ressources vont à notre système immunitaire. De plus, certains antibiotiques peuvent causer de la fatigue comme effet secondaire il ne faut pas l’oublier 😉

D. Symptômes liés à la maladie

La 4e possibilité est les symptômes liés à la maladie de Verneuil. Que ce soit le stress lié à une nouvelle poussée, l’intensité de douleur physique, le caractère imprévisible de la maladie etc…. Tout ceci a un impact même sur notre fatigue !

E. Surcharge mentale

La dernière raison est notre surcharge mentale. Il est difficile de vivre avec une maladie chronique. Il ne serait donc pas surprenant que nous nous sentions déprimé ou anxieux. Mais le soutien est disponible pour parler et vous aider. Que se soient les associations, les professionnels de santé, ici en privé avec moi…. Ne restez pas seul et parlez en car il n’y a aucune honte de demander de l’aide…

3. Culpabilité d’être fatigué

La fatigue est aussi répandue que mal aimée. Nous la traînons ou nous la combattons, mais nous ne nous écoutons pas. Cette négligence est due à notre culpabilité car dans notre culture, être fatigué, c’est être faible. Alors on ne va pas se mentir, personne n’aime la fatigue. Nous voulons tous nous en débarrasser, et c’est légitime. Mais il y a une bonne et une mauvaise façon de la combattre.

  • La mauvaise consiste à la nier, à la refuser ou à la refouler. On ne s’écoute pas, on continue alors à puiser dans nos réserves pour avancer coûte que coûte, ou on prend des médicaments « coups de fouet », qui font disparaître les symptômes sans agir sur la cause. Mais clairement c’est un cercle vicieux et un jour, à force de puiser dans des réserves qu’on n’a plus, on s’écroule, sans pouvoir se reposer.
  • Pour combattre sainement sa fatigue, il faut tout simplement commencer par l’accepter! Cela veut dire admettre que l’on a besoin de se reposer, et le faire sans tarder. De la même façon que l’on mange ou que l’on boit quand on ressent la faim ou la soif. La fatigue est un signal physiologique vital auquel on doit répondre au moment où on le perçoit. Et ne nous mentons pas, dans les maladies chroniques, la fatigue est un BESOIN et non un caprice. Nous avons tous besoin de temps de récupération, ce n’est ni un aveu de faiblesse ni une forme de paresse. Se reposer, c’est prendre soin de soi, ce n’est ni du temps perdu, ni du temps gaspillé.

Et vous ne faites pas exception à la règle, ni vous ni moi ! Ne pas prendre en considération cette fatigue peut amener à des états bien plus graves comme l’anxiété et la dépression.

C’est un peu le cercle vicieux. A partir du moment où la fatigue s’installe et que vous ne vous écoutez pas, l’épuisement et les nerfs vont prendre le relai. De plus, cela ne fera qu’accentuer la poussée de maladie …

Mais heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour réduire la fatigue

4. Pistes damelioration pour diminuer la fatigue

Il existe des solutions pour diminuer votre fatigue 

A. Avis medical

Pour certains, la fatigue fait partie intégrante de nos vies mais cela pourrait indiquer quelque chose de plus grave. Parce que la fatigue est un symptôme de nombreuses pathologies, elle est souvent négligée. Si vous remarquez des changements dans vos symptômes, vous devez en informer votre médecin pour faire des examens complémentaires. La fatigue est un problème frustrant mais pas insurmontable. De nombreuses personnes atteintes de maladies chroniques souffrent de fatigue, vous n’êtes donc pas seul(e). Nous isoler ne servira à rien donc libérons nos paroles et n’hésitez pas à en parler à un médecin. Ils pourront peut-être vous donner des vitamines ou palier des carences.

De plus, il est possible que cette fatigue soit aussi accentuer par des carences en vitamines ou autres, que le médecin pourra déterminer avec les examens appropriés.

B. Adapter son mode de vie

  • Si vous pensez que vos lésions vous empêchent de dormir la nuit, vous grattent, évoluent… il est peut-être temps d’examiner les soins de vos plaies, les traitements d’endiguement de la poussée. Des soins appropriés des plaies peuvent prévenir l’infection et réduire l’inconfort. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez contacter votre spécialiste Verneuil oui me contacter en MP pour que je vous oriente vers les spécialistes de vos régions.
  • Créer votre routine : elle est essentielle à votre bien-être. Si vous avez des routines du matin et du soir, continuez avec elles. Si vous faites de l’exercice, continuez mais ajustez-le en fonction de votre corps et de votre forme. Par exemple, si vous courez, marchez quelques jours. La chose la plus importante est de continuer à faire les choses que vous aimez.

C. Le CBD

Pour être en forme toute la journée et rester en bonne santé, il est recommandé de dormir environ 7h par nuit. Cependant, certains individus comme moi, n’atteignent pas ce quota et sont victimes de troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, douleurs …).

Au lieu de recourir aux somnifères, consommer du CBD avant de dormir représente une alternative naturelle efficace pour favoriser l’endormissement et passer une bonne nuit de sommeil.

Il aide à calmer le système nerveux et évite ainsi la dégradation des neurotransmetteurs responsables des facultés cognitives, des émotions et de la douleur. Il permet également de favoriser la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil qui régule les rythmes chrono biologiques. Enfin, le CBD est une molécule naturelle qui, contrairement aux traitements médicamenteux, ne provoque pas d’accoutumance ou d’effets secondaires. 

Sur la durée, la consommation de CBD permet donc d’avoir un sommeil plus réparateur en combattant efficacement les réveils nocturnes, l’insomnie et la fatigue au réveil.

Je vous invite à lire l’article complet que j’ai écrit pour le CBD ici

D. Faire une activité physique/manuelle

Il est vrai que les poussées de Verneuil, les douleurs de Crohn, de spondylarthrite, nous bloquent souvent et on ne peut pas faire grand-chose. La douleur prenant souvent le dessus, on dort mal et du coup la fatigue intense et tenace s’installe. Dans ces moment-là, on n’a clairement pas envie de faire grand-chose.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est souvent lorsque vous vous sentez le plus fatigué que vous avez le plus besoin de faire du sport. L’activité physique est recommandée pour atténuer la sensation de fatigue et améliorer votre forme. Pratiquée régulièrement (une vingtaine de minutes 2 à 3 fois par semaine), elle permet de s’oxygéner, de lutter contre la sédentarité et d’évacuer le stress. C’est prouvé scientifiquement : le sport provoque la libération de nombreuses hormones à l’effet euphorisant comme la dopamine. Ces hormones boostent la bonne humeur et aident à lutter contre le sentiment de fatigue. Par ailleurs, le sport est aussi un moyen efficace d’améliorer la qualité de votre sommeil en créant de la « bonne » fatigue. Evidemment en fonction de votre état, il faut adapter. Par exemple, dans ces moment-là, je pratique 20 min d’étirement ou si mon état le permet, je vais marcher 30 min avec ms chiens histoire de m’oxygéner.

Et quand mon état physique ne me permet pas de bouger, je fais des activités manuelles : tricot, scrapbooking, collages, lectures etc… Vous l’aurez compris, il vous faut une activité qui vous plaise. Si le fait de bouger est très bénéfique pour la santé, la détente l’est également ! En effet, il est essentiel de prendre du temps pour soi afin de récupérer et d’oublier la douleur.

Vous l’aurez compris, la fatigue fait partie intégrante des symptômes de nos pathologies chroniques.

Culpabiliser ne sert à rien. Néanmoins, il existe des solutions pour aider à être moins fatigué et c’est là-dessus que nous devons travailler. Il est important de faire taire cette petite voix culpabilisante car finalement vous faites du mieux que vous pouvez et ça c’est déjà ENORME. Peu de personnes peuvent comprendre ce que vous vivez au quotidien. Expliquez-leur et ne vous laissez pas abattre car votre état s’améliorera dans le temps.

Et vous, que faite vous pour diminuer votre fatigue chronique ?

5 vérités sur Verneuil

Hello la team,

Ça fait longtemps que je n’avais pas fait d’article et je me suis dit que pour bien terminer l’été il était important de revenir sur 5 vérités importantes sur Verneuil.

Souvent lorsqu’on a atteint d’une maladie rare, on a des préjugés sur cette pathologie. Aussi bien nous en tant que malade, que notre entourage et nous ne sommes pas souvent conscient de ce qui nous est possible de faire ou pas. J’ai donc voulu aujourd’hui revenir sur 5 points importants :

La maladie de Verneuil ne touche pas uniquement que les plis du corps.

Les principales localisations de la maladie de Verneuil concernent essentiellement les zones pileuses riches en glandes sudoripares (glandes produisant la sueur) comme les plis (plis de l’aine, aisselles, sillons sous et inter-fessier, périnée, sillons sous-mammaires et rétro-auriculaires…) Mais avec les années, avec la multiplication du nombre de malades, le corps médical s’est vite rendu compte qu’elle pouvait se développer vers des zones différentes.

J’ai tendance à souvent entendre qu’il n’existe aujourd’hui pas de traitement pour la maladie de Verneuil. C’est faux !

Outre le fait qu’on ne puisse pas la guérir aujourd’hui, il existe des possibilités pour pouvoir stabiliser et même diminuer les poussées de maladie. Il existe des antibiotiques, des immunosuppresseurs, des antiTNF, des traitements de fond, des opérations chirurgicales, des traitements de choc etc… La seule chose c’est qu’il faut souvent attendre quelques mois avant que les traitements fassent réellement effet.

La taille des abcès peut varier de quelques cm à celle d’une balle de tennis. En fonction de l’avancée de la maladie et de sa gravité, 3 stades sont définis selon la classification de Hurley (1989). Cette « classification » permet de choisir la prise en charge la plus adaptée.

  1. Stade 1 : formation d’un ou plusieurs nodules et d’abcès sans extension sous cutanée, sans fistules et sans cicatrisation hypertrophique.
  2. Stade 2 : abcès récurrents avec formation de fistules et cicatrisation hypertrophique. Il peut y avoir une seule lésion ou de lésions étendues et multiples.
  3. Stade 3 : localisation diffuse (dans la zone atteinte) avec des trajets fistuleux qui communiquent entre eux et des abcès.

Le diagnostic se fait par examen clinique de la personne atteinte. Il repose sur la présence des lésions typiques (nodules, abcès, fistules), de leur localisation et des récidives. Un long intervalle sépare souvent les premières manifestations de la maladie de l’établissement du diagnostic.

Pour la majorité des personnes atteintes, vivre avec la maladie de Verneuil est un réel handicap. Pour 86 % d’entre eux, la maladie a un impact sur la vie quotidienne. 

D’après l’étude Harris Interactive pour AbbVie (mars 2015), pour 87 % des patients atteints par la maladie de Verneuil, la douleur est la principale cause de gêne associée à cette maladie. Le niveau moyen de douleur subit par les personnes atteintes par la maladie de Verneuil est de 7 (sur une échelle allant de 0 à 10) et pour 38 % d’entre eux il se situe entre 8 et 10. C’est bon bien une maladie invalidante !

Par cela, vous avez la possibilité de demander une ALD hors liste (infos ICI), un dossier MDPH (infos ICI)


5. Vivre avec la maladie de Verneuil implique de vivre différemment, un bouleversement et des contraintes pas toujours surmontées… Je sais qu’il est souvent très difficile de demander de l’aide. On a souvent honte, on ne sait pas à qui s’adresser, on pense souvent que les gens ne nous comprendront pas ou que nous les embêterons…. Et par cela, on se sent souvent très seul. Mais vous ne l’etes pas!

Il existe bon nombre de personnes à qui parler, à qui se confier, à qui demander des informations avérées sur la maladie de Verneuil. Que ce soient les associations, nous ambassadeurs(drices), les groupes de parole sur Facebook ou tout autre réseau social, vous n’êtes plus seul. Alors n’hésitez pas à nous solliciter car nous sommes là pour vous aider, vous accompagner, vous orienter etc… et surtout nous sommes là car cela nous tient à cœur de pouvoir partager avec vous et vous aider 😉

N’hésitez pas et faites-nous signe.

Quel est le bon traitement de Verneuil

Hello la famille Verneuil,

Depuis quelques temps je reçois fréquemment cette question :

Existe t’il THE traitement pour stabiliser ou guérir Verneuil ?

J’ai donc décidé d’y répondre par le biais d’une vidéo.

vidéo TIKTOK Vanessalaverneuillette

Il n’existe pas de traitement magique pour la #maladiedeverneuil

Chaque malade possède son propre traitement en fonction de différents paramètres : stade de maladie, lésions, antécédents médicaux, sensibilité aux traitements etc …
Il faut simplement du temps pour que le traitement fasse effet mais ne vous découragez pas car il existe de vrais résultats positifs : diminution des symptômes et amélioration de la qualité de vie.

Concernant les traitements, il yen a plusieurs avec de vrais résultats positifs : antibiotiques, chirurgies, immunosuppresseurs etc… alors demandez conseil auprès de dermatologues « spécialisés Verneuil » 😉

Gardons espoir car un jour ou l’autre nous trouverons une solution définitive afin d’éradiquer cette maladie 💜

#vanessalaverneuillette #lavietrepidanteduneverneuillette #verneuil #maladiedeverneuil #hidrosadenitesuppuree #hidrosadenite #hidradenitis #HidradenitisSuppurativa #HidradenitisSuppurativaAwareness #HSHeroes #traitement #maladieinflammatoire #dermatology #chronicillness #chronicdisease #hswarrior #maladiechronique

5 etapes pour un abcès à la mer

Hello la familia Verneuil,

Comment allez vous aujourd’hui ?

Moi je suis à J+8 de mes vacances et voilà que les ennuis commencent : un abcès a pointé le bout de son nez ce matin et je peux vous dire que celui-là il fait très mal !
Bien que je sois embêtée en vacances, j’ai décidé de ne pas tout voir en noir et de régler le problème au plus vite pour pouvoir continuer à profiter de ce bel été.

J’ai la chance d’être cette année partie à la mer et pour mon abcès, du coup c’est lui qui est mal barré 🤣 car je sais que l’eau de mer va faire beaucoup de bien.

Du coup, comme je me suis dit que bcp d’entre vous devez être en vacances et que comme moi, la maladie ne s’arrête pas pendant, j’allais essayer de vous faire profiter de quelques astuces en été avec vos abcès… Et vous montrer que vous pouvez continuer à profiter de vos vacances.

Donc voici les étapes quand vous avez un abcès qui pousse à la mer :

1. profiter des bains de mer ça fait le plus grand bien pour faire mûrir ou percer un abcès. C’est comme la bétadine, comme c’est extrêmement iodé, l’abcès va mûrir ou percer, avec des bains de mer fréquents.

2. Chaque matin, bétadine/Hexomédine pendant 20/30mins avec une compresse imbibée.

3. Si l’abcès n’a pas encore percé, pas besoin de mettre de compresses ou autre, mettez votre maillot et plongez un maximum de temps dans la mer 😉

4. Si votre abcès est percé ou s’il suinte, mettez une compresse entre les bains de mer mais surtout continuez à vous baigner car l’eau de mer fait énormément de bien pour que nos abcès disparaissent.

5. Après votre douche, désinfecter avec un peu d’hexomédine/bétadine puis faire un pansement de fucidine ou mupiderm pour la nuit

Renouveler cette opération pendant plusieurs jours et vous verrez que vos abcès disparaîtront plus facilement point bien évidemment, si vous trouvez que ça ne s’améliore pas vous pouvez toujours demander à être mis sous antibiotique.
Dans ce cas-là, il faudra faire attention à la photosensibilisation avec les médicaments.

Et quoi qu’il arrive, avec une peau dite «sensible», vous devez toujours mettre de la crème indice 30 minimum 😉

#hidradenitis #verneuil #summer #tips #astuce #vanessalaverneuillette

Déconjugalisation de l’AAH validé !

L’Assemblée nationale a voté la déconjugalisation de l’Allocation adulte handicapé (AAH)

L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité moins une voix dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 juillet 2022 la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé (AAH), en adoptant des amendements déposés par tous les groupes, après plusieurs refus de l’exécutif lors de la précédente législature.

Les revenus du conjoint ne seront plus pris en compte pour le calcul de cette prestation à compter d’octobre 2023 au plus tard, une mesure réclamée de longue date par les oppositions et les associations.

Nous vivons un moment historique car demandé depuis toujours, elle avait été jusqu’à présent constamment refusée. Créée en 1975, l’AAH est destinée à compenser l’incapacité de travailler. D’un montant maximal de 904€ mensuels, elle est versée sur critères médicaux et sociaux. Elle compte aujourd’hui plus de 1,2 million de bénéficiaires, dont 270.000 en couple, pour une dépense annuelle d’environ 11 milliards d’euros.

Le dispositif, attendu par les associations depuis des années, sera mis en place d’ici octobre 2023. « Si nous pouvons aller plus vite, nous irons plus vite (…) ce n’est pas une question d’effectifs mais de technicité et de complexité des systèmes d’information à croiser », a justifié le ministre Olivier Dussopt.

Si 160.000 personnes vont voir leur allocation augmenter de 300 euros en moyenne, selon des évaluations menées par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), environ 45.000 personnes pourraient être lésées en cas de déconjugalisation « sèche ». Pour pallier cette perte, un « dispositif transitoire » a été adopté par les députés.

CBD et maladie chronique

Le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées et utilisées par l’Homme. Connue dès l’époque du néolithique pour ses vertus médicinales et la qualité de ses fibres, sa composition moléculaire et son mécanisme d’action sont pourtant restés longtemps méconnus. En effet, les cannabinoïdes, molécules présentes dans la plante, ont été découverts qu’au début du XXème siècle. Les principaux, le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), ont généré depuis beaucoup de recherches et d’études cliniques qui ont permis de dévoiler tous les effets thérapeutiques de ces deux molécules. Ces dernières années, le potentiel thérapeutique du cannabidiol, principale molécule non psychoactive du cannabis a suscité un intérêt croissant. Ce cannabinoïde a démontré des effets antiinflammatoires, antalgiques, anxiolytiques, sédatifs, anticonvulsivants, antiémétiques et bien d’autres encore. Tout ceci sous-tend une utilisation dans plusieurs pathologies.

Depuis pas mal de temps, j’entends pas mal de personnes me parler de CBD dans le cadre de maladie de Verneuil ou de maladie chronique type la maladie de Crohn. Moi-même ça m’a intéressée de savoir quels pouvaient être les effets positifs du CBD sur mes pathologies et j’ai donc décidé de regarder dans le détail et de vous faire part de toutes les recherches, études et effets positifs que j’ai trouvé dessus. Bien évidemment toutes les recherches que j’ai effectué sont basées sur des études médicales que vous pouvez bien évidemment retrouver sur internet mais cela ne vous empêche pas de prendre conseil auprès de médecin, en fonction de vos pathologies et de vos besoins.

J’ai décidé de faire cet article sous forme de paragraphe pour plus de facilité de compréhension

A. LE CBD
  1. Qu’est-ce que le CBD ? 
  2. dans quoi le trouve-t-on ?
  3. Bénéfices avérés du CBD
. généraux
. sur les addictions
  4. quels sont les effets secondaires
  5. quelles sont les normes à vérifier avant de choisir votre produit

B. Expériences et témoignages
1.  Effets sur mon sommeil
2.  Effets sur les douleurs de Verneuil (douleurs + grosseurs)
3. Effets sur mes douleurs abdominales et sur mon crohn
4. présentation de la maison Terpenes

A. Qu’est-ce que le CBD ?

1. Définition

On confond trop souvent, au sujet du chanvre (ou cannabis, c’est la même plante), le THC et le cannabidiol (CBD).
En effet, le cannabidiol (molécule issue de la plante de chanvre) est classé comme étant phytocannabinoïde. Cela signifie qu’elle active certains récepteurs régulateurs du système nerveux, présents dans le cerveau et procure un effet relaxant. Pour autant, contrairement au  THC ou tétrahydrocannabinol, il n’entraîne pas d’effets psycho-actifs. Il ne présente donc aucun risque d’état euphorie ou d’altération des processus mentaux.
Pour mieux comprendre ce qu’est le CBD, il est important de savoir que, dans la plante de chanvre, on retrouve plus de 600 composés actifs : les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes.

a. Les Cannabinoïdes :

Le CBD est  un  des nombreux cannabinoïdes présents dans la plante  Cannabis sativa L. Moins connu  que le  THC, le cannabidiol est  l’un  des cannabinoïdes les plus étudiés jusqu’à maintenant, surtout ces  dernières  années. Il  ne possède pas d’effet psychoactif, mais présente toutefois beaucoup  d’effets thérapeutiques.

Longtemps connue pour sa molécule THC et ses effets psychoactifs, la plante de Cannabis (chanvre) dévoile peu à peu d’autres molécules aux nombreux bienfaits, tels que le CBD.Lorsque la plante contient moins de 0,2% de THC, on parle alors de «fleur de chanvre».

On retrouve plus de 100 cannabinoïdes dans la plante : le Tétra-hydro-cannabinol (THC) qui est le plus connu, le cannabidiol (CBD) qui est la molécule responsable des effets nonpsychotropes du cannabis et qui présente beaucoup de propriétés thérapeutiques, le cannabinol (CBN), le cannabichromene (CBC), le cannabigérol (CBG) etc…

b. Les Terpènes

Les terpènes sont les molécules qui donnent au cannabis (comme à beaucoup d’autres plantes ou fruits) leur arôme, leur couleur et leur saveur. Ce sont des molécules produites dans la résine du chanvre. Ils vont également favoriser l’absorption des cannabinoïdes et ont aussi des propriétés thérapeutiques intrinsèques. On retrouve plus de 100 terpènes dans le chanvre.

  • Myrcène : terpène le plus abondant. Il présente des propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques, sédatives, myorelaxantes et antalgiques. D’après certaines études, il faciliterait aussi le passage de la BHE par le THC ou le CBD
  • β-Caryophyllène : terpène retrouvé dans le poivre noir, il présente des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antispasmodiques.
  • Linalool : terpène sédatif, antiseptique, antalgique et ayant la capacité de booster le système immunitaire
  • α-Pinène : connu pour ses effets bronchodilatateurs et anti-inflammatoires
  • Limonène : terpène connu pour soulager les symptômes de la dépression et de l’anxiété, il aide également l’absorption des autres terpènes à travers la peau et les tissus corporels. Il présente aussi des propriétés antifongiques, et diminue le reflux gastro-œsophagien
  • Terpinéol : grâce à son effet relaxant, il réduit la douleur et l’inflammation et protège l’estomac des ulcères
  • Humulène : également retrouvé dans le houblon, le humulène diminue l’appétit, et exerce une action antalgique et anti-inflammatoire
  • 1,8-cinéol : plus connu sous le nom d’eucalyptol, ce terpène pourrait avoir des effets antibactériens, antioxydants, antiasthmatiques.

Il en existe d’autres évidemment…

2. Dans quoi le trouve t-on ?

Il faut tout d’abord garder à l’esprit que l’efficacité du CBD peut varier en fonction du patient, de la dose, de la source, du mode d’administration ou même encore des conditions d’administration.

Désormais répandue dans plusieurs pays, la fleur de chanvre est dérivée en une large variété de produits.

Il existe donc différentes voies d’administration en thérapie : l’inhalation, l’ingestion, l’absorption sublinguale, topique, rectale ou encore l’absorption transdermique. Chaque voie d’administration a ses avantages et ses inconvénients. Actuellement, les produits contenant du CBD sont proposés sous forme d’huile, de e-liquide, de produits cosmétiques, capsules, pâtes, produits alimentaires, suppositoires, graines et même certains traitements pour les animaux domestiques.

Voyons ensemble les plus connues :

a. Les fleurs de CBD

Pour une consommation en infusion, elles permettent une relaxation plus intense, une diminution de l’anxiété et parfois même une diminution de certaines douleurs. Selon le choix de la fleur, la quantité de CBD est plus ou moins élevée.

b. L’huile de CBD

Le CBD peut être utilisé sous forme d’huile, pour vos douleurs ou faire partie de votre routine bien-être.Il existe différentes formes d’huiles et chacune d’entres elles sera à même de répondre à un besoin spécifique :

  • L’huile de full spectrum autrement dit spectre complet : La fabrication de cette issue de l’extraction complète de la plante, cela signifie que toutes les parties du chanvre sont utilisées dans la conception (cannabinoïdes, traces de THC, flavonoïdes et terpènes). Cette huile vous permettra de profiter de toutes les vertus de la plante. Une huile a spectre complet vous permettra de profitez de ce que l’on appelle « L’effet d’entourage ».
  • L’huile de broad spectrum autrement dit large spectre: Elle contient tous les cannabinoïdes au même titre que le spectre complet mais elle ne contient aucune trace de THC. Elle nécessite une étape de traitement supplémentaire pour isoler et éliminer le THC
  • L’huile Isolat : cette huile retiens que du cannabidiol pur et aucun autre aucune autre cannabinoïde. Elle ne bénéficie donc pas de l’effet d’entourage.

En ce qui concerne l’huile de CBD , notez qu’il existe également différents pourcentages.

c. Isolat pure (cristaux)

Le CBD est extrait de la plante et est ensuite purifié. Les cristaux extraits sont purs à plus de 99%. L’isolat de CBD est une extraction de CBD pur, c’est à dire que pendant le processus, le CBD est isolé de tous les autres cannabinoïdes.L’isolat est très souvent utilisé pour créer des produits au CBD qui n’ont pas la saveur et l’odeur du chanvre.

Votre choix dépendra notamment de votre tolérance aux différents cannabinoïdes (principalement CBD et THC) qui elle-même dépend de beaucoup de facteurs (métabolisme, âge, sexe, poids…), mais aussi du dosage notamment de l’isolat.

L’isolat (les cristaux) de CBD est un choix idéal pour les consommateurs avancés souhaitant contrôler leur expérience CBD dans les moindres détails.

3. Bénéfices avérés du CBD

Le CBD est un produit naturel considéré comme sécurisé et consommable sans répercussions négatives sur la santé. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré officiellement que le CBD n’était ni nocif ni addictif.

a. Étude de santé Cannabis-Benefices

Le CBD est connu pour ses effets antiépileptiques et anxiolytiques appuyés par des preuves cliniques et précliniques. Plusieurs études ont également mis en évidence des effets anti-inflammatoires, immunomodulateurs, antipsychotiques et neuroprotecteurs.

  • CBD comme antalgique naturel : on sait qu’il permet de diminuer la douleur. Lors d’une étude menée en 2019 par une cohorte de chercheurs internationaux, et publiée dans la revue scientifique Pain, le CBD s’est montré aussi efficace qu’un antidouleur classique pour soulager la douleur sur le court terme. Selon cette étude, le cannabidiol possède des propriétés analgésiques et anxiolytiques très importantes.
  • CBD comme somnifère naturel : Grâce à ses effets relaxants et anxiolytiques, le CBD favorise l’endormissement. Il permet donc d’éviter le recours aux somnifères et améliore la qualité du sommeil. Celui-ci est plus réparateur et les réveils nocturnes sont moins fréquents.
  • CBD comme anti-stress puissant : La prise de CBD aide l’organisme à lutter contre le stress émotionnel et l’anxiété de manière générale, en favorisant la détente et la relaxation.Le CBD montre même des résultats extrêmement intéressants dans le cadre du traitement de la dépression, mais aussi contre le trouble obsessionnel compulsif (TOC), le trouble de panique ou encore le trouble de stress post-traumatique (TSPT)
  • CBD et affection de la peau : Le CBD s’avère également efficace pour lutter contre les différents problèmes de peau. Le cannabidiol réduit la synthèse lipidique, régule l’activité des glandes sébacées, contribuant ainsi à prévenir et à traiter l’acné. Ses effets anti-inflammatoires aident à contrôler les éruptions et à les faire disparaître plus rapidement. En plus du traitement de l’acné, les crèmes à base de CBD permettent d’hydrater efficacement la peau et de traiter de façon locale certains problèmes cutanés comme le psoriasis, l’eczéma ou encore les rougeurs.
  • CBD et problèmes gastro : Des études montrent que le CBD peut être un bon candidat pour normaliser la motilité intestinale chez les patients atteints de maladie intestinale inflammatoire. La combinaison de CBD et de traitements adaptés peut réduire l’inflammation et soulager les symptômes des douleurs abdominales, la diarrhée et la perte d’appétit. Il peut aussi réduire la gravité de l’inflammation intestinale par l’activation du récepteur gamma.

Au delà des bénéfices connus du CBD, de nombreuses études ont prouvé son efficacité sur de nombreuses addictions.

b. Addictions

Addictions aux opioïdes

Étude Reiman A, Welty M, Solomon P. Cannabis as a Substitute for Opioid-Based Pain Medication: Patient Self-Report. Cannabis Cannabinoid Res. 2017

L’utilisation du CBD permettrait de diminuer l’utilisation et l’addiction aux opioïdes dans le traitement des douleurs chroniques. En effet, le CBD permettrait de diminuer les sensations de craving (=Désir irrépressible et violent d’utiliser une drogue addictive) ainsi que les symptômes de sevrage aux opioïdes. Lors d’une étude de 984 patients traités par opioïdes, 97 % ont répondu être tout à fait d’accord/d’accord sur le fait que la consommation de CBD leur avait permis de diminuer la quantité d’opioïdes consommés ; et 81 % étaient tout à fait d’accord sur le fait que la consommation de CBD seul était plus efficace pour traiter la douleur que du cannabis + opioïdes.

Addictions au tabac

Étude Morgan CJA, Das RK, Joye A, Curran HV, Kamboj SK. Cannabidiol reduces cigarette consumption in tobacco smokers: preliminary findings. Addict Behav. sept 2013

Une étude clinique britannique publiée en 2013 a montré que le CBD est très efficace dans le sevrage tabagique, avec une diminution de 40 % du nombre total de cigarettes fumées chez les patients qui ont inhalé du CBD pendant les craving. Le sevrage à la nicotine entraîne irritabilité, anxiété, troubles du sommeil, maux de tête… Le tabac est une substance dont la consommation addictive est une des plus fréquentes. L’avantage du CBD est qu’il peut être vapoté, ce qui permet de conserver le geste qui est souvent difficile à oublier pour un fumeur.

Une étude publiée en 2019 a évalué l’effet anti-addictif du CBD sur plusieurs substances (THC, nicotine, opiacés et alcool) et les chercheurs ont montré que le CBD prévenait les rechutes par ses multiples actions (anxiolytique, anti compulsive, antidépressive etc.). De plus, ces effets protecteurs agiraient dans la durée.

4. Effets secondaires

Le CBD peut effectivement entrainer des effets secondaires dans certains cas, en règle générale, ils sont liés à un surdosage de CBD, à une contre-indication du CBD, ou à une interaction médicamenteuse.

  • La somnolence : Le cannabidiol peut entrainer chez certains de la somnolence. Cette manifestation est, en soi, normale, puisque le CBD est souvent utilisé comme un relaxant ou une aide au sommeil. Le risque réel avec la somnolence réside en fait dans l’activité de la personne au moment des somnolences : au volant ou sur une machine au travail par exemple. C’est avant tout une question de dosage, à revoir à la baisse dans ce cas-là, pour ne pas ressentir cet effet secondaire indésirable avec le CBD.
  • La bouche sèche : Il est assez fréquent d’entendre que le CBD peut entrainer une sensation de bouche sèche. Il a une action qui peut interagir avec les glandes salivaires. Cette déshydratation locale et passagère est vite corrigée en buvant un ou plusieurs verres d’eau tout simplement.
  • Les problèmes gastro-intestinaux : Les problèmes gastro-intestinaux sont difficiles à cerner. Cet effet secondaire du CBD est paradoxal, car il a été démontré que les troubles gastro-intestinaux moteurs pouvaient aussi être amoindris grâce à aux cannabinoïdes, comme dans le cas du Syndrôme de l’Intestin Irritable (SII) par exemple.
  • La perte d’appétit : À l’inverse du THC qui est connu pour provoquer des fringales, le CBD a un effet régulateur sur la sensation de faim. En effet, le CBD participe activement à la diminution de la production de ghréline qui est une hormone digestive stimulant l’appétit. Cet effet secondaire du CBD peut malgré tout être facilement contrecarré en changeant les heures auxquelles le CBD est pris, à savoir le plus loin possible des heures de repas.
  • Nausees : Un autre effet secondaire du CBD cité se manifeste par des sensations d’inconfort, au niveau de l’estomac et des sensations de nausées. Cette manifestation nauséeuse est assez rare et souvent liée à un surdosage de CBD, une faiblesse du système digestif ou à des raisons extérieures. Le CBD, en général, est connu pour ses propriétés anti-nauséeuses précisément.

Dans tous les cas, si vous sentez une sensation de gêne ou l’un de ces symptômes, je vous invite à arrêter immédiatement le produit et à prendre contact auprès de votre médecin.

5. Quelles sont les normes à vérifier avant de choisir votre produit ?

a. Ne pas faire partie des contre-indications

Les contre-indications majeures à la prise de CBD concernent 3 groupes de profils :

  • Les femmes enceintes et allaitantes : En effet, le CBD peut hypothétiquement avoir un effet négatif sur le placenta en modifiant ses propriétés. Il y a peu de recul scientifique sur ce sujet mais évitons les risques inconsidérés (principe de précaution afin de préserver la mère et l’enfant )
  • Les profils allergiques: Les allergies au chanvre existent. Le CBD est issu du chanvre qui est une plante qui produit du pollen comme de multiples autres plantes.
  • Les personnes qui suivent un traitement médicamenteux avec lequel, le CBD, sous une forme orale/sublinguale, peut conduire à des effets secondaires ou à des situations à risque. En effet, il existe un risque d’interactions médicamenteuses avec le CBD. D’après une récente étude du Penn State College of Medicine in Hershey (aux États-Unis) publiée dans « Medical Cannabis and Cannabinoids » le CBD pourrait perturber l’action de 57 médicaments classiques dont voici la liste ci-dessous.

Parmi ces 57 molécules, voici les plus dangereuses interactions possibles avec le Cannabidiol :

  • Les anticoagulants à base de warfarine
  • Les antiarythmiques comme le “amiodarone”
  • Les hormones thyroïdiennes comme la Levothyroxine
  • Les anticonvulsants à base de Clonazepam/Clobazam comme le Rivotril
  • Les corticoïdes
  • Les betabloquants
  • Les narcoleptiques

Je vous recommande vivement de contacter votre médecin si vous suivez un traitement qui comprend ces molécules.

b. THC inférieur à 0.2%

Ces plants de cannabis Sativa L. doivent contenir moins de 0,2 de THC pour répondre à la réglementation en vigueur en France. Les produits finis, eux, doivent afficher un taux de tétrahydrocannabinol de 0%.

c. Cela provient d’une variété de chanvre autorisée

La première chose à regarder est l’origine des plantes avec lesquelles le produit a été fabriqué. Pour que le CBD soit viable, les plantes doivent être issues de chanvre biologique. Privilégiez alors des plantes cultivées naturellement selon la norme très européenne pour respecter la réglementation et profiter d’une bonne qualité.

d. Qu’il n’est pas produit à partir de fleur de la plante

L’industrie du CBD est en pleine expansion depuis plusieurs années. De très nombreuses marques ont vu le jour. Ce secteur est donc devenu très concurrentiel et malheureusement il existe quelques arnaques bien rodées qui voient le jour comme parfois l’ajout de terpènes sur les fleurs de CBD afin qu’elles soient plus parfumées ou encore l’ajout de résidus de plantes pour augmenter le poids du produit car l’achat de CBD se fait au poids. Vous y trouverez alors une concentration de CBD plus faible….

B. Expériences et témoignages

1. Effets sur le sommeil et expériences diverses

En me lançant dans la rédaction de cet article, j’ai fait de nombreuses recherches. Au-delà du fait de pouvoir vous renseigner sur le sujet, je souhaitais vraiment trouver des réponses et des solutions quant à certains de mes propres problèmes. et clairement le problème numéro 1 était mon problème de sommeil.

a. Comment marche le CBD sur le sommeil ?

Tous les êtres vivants possèdent un système endocannabinoïde (SEC), qui permet de sécréter de façon naturelle des molécules similaires à celles que l’on retrouve dans les plantes de cannabis. Ainsi, le CBD joue un rôle de catalyseur dans l’organisme, c’est-à-dire qu’il engendre une action directe au niveau du système endocannabinoïde et permet de réguler de nombreux processus biologiques, tels que la réponse naturelle au stress, à l’anxiété.

Le sommeil est divisé en 3 phases :

  1. Phase d’endormissement
  2. Sommeil profond
  3. Sommeil paradoxal

L’une des phases les plus importantes est le sommeil profond, car c’est elle qui nous permet de nous régénérer grâce aux différents procédés que notre corps fabrique pendant la nuit. Par exemple, le CBD est connu pour réguler l’équilibre naturel de notre organisme. Il permet donc de régler différents paramètres comme la respiration, le rythme cardiaque, la digestion ou encore la température corporelle. Et ce qu’il faut savoir, c’est que le moindre déséquilibre peut influencer la qualité de notre sommeil et notamment engendrer des insomnies. Le CBD, par son action relaxante, est donc capable d’améliorer la durée du sommeil profond.

b. Mon expérience

Ce qu’il faut déjà savoir sur moi c’est que je suis une très grande insomniaque. Ce problème remonte à plus d’une vingtaine d’années car la multiplication de mes problèmes de santé, le stress et l’angoisse liées à mes pathologies ont développé chez moi un réel problème de sommeil.Dès l’âge de 18 ou 19 ans j’ai commencé à prendre des cachets pour dormir, et d’années en années, toujours un peu plus, toujours un peu plus fort. Je suis passée par les hypnotiques tel que le Stilnox* ou encore des traitements beaucoup plus puissants comme les gouttes de Rivotril.

Et il y a 8 ans, poussée par l’envie d’arrêter de me droguer aux médicaments pour dormir, j’ai tout arrêté brusquement. Je n’ai absolument rien pris à côté pour palier à mes manques de sommeil donc j’ai passé des années à dormir deux ou trois heures par nuit, plusieurs jours par semaine. Il peut m’arriver aussi de faire des nuits blanches sur plusieurs jours, ou avoir des réveils intempestifs 2 à 10 fois par nuit. Vous l’aurez compris on repassera pour des nuits réparatrices 🤣😋

J’ai parfois essayé des produits de pharmacie tels que Euphytose, la melatonine, Donormyl et une ribambelle d’autres mais rien qui ne fonctionnent sur du long terme; dès la 3e ou 4e nuit je ressemblais à nouveau à un hibou. Donc quand l’une de mes amies m’a parlé du CBD, je lui ai rigolé au nez. Cela fait plus de 20 ans que je galère avec mes problèmes de sommeil donc j’avais du mal à concevoir qu’une plante puisse me faire dormir.

Étant donné que ma précieuse amie s’est spécialisée dans le CBD, la meilleure personne qui pouvait me renseigner c’était elle. Elle m’a donc conseillée et j’ai commencé un « traitement » d’un mois à base :

  • D’une infusion pour le sommeil à prendre 30 minutes avant de se coucher
  • De gouttes d’huile de CBD en sublingual au cas où l’infusion ne marcherait pas

Je vais pas vous mentir je n’y croyais pas (et si mon amie passe par là ne me tires pas les oreilles mais je l’ai vraiment pris parce que c’est toi 🤣)

Il ya aussi les périodes où je suis plus stressée, angoissée. Les poussées de Verneuil, Crohn, Spondylarthrite influent évidemment sur mon sommeil à cause des douleurs, du stress, d’être H24 en alerte de poussée… Du coup c’est là que je prends les gouttes d’huile de CBD car elles sont dosées de façon plus importante en CBD et c’est vrai que çela prend vraiment bien le relais pour qu’enfin je puisse dire que je dors comme un bébé 😉. Pour être sûr de ne pas être influencée dans mon étude, j’ai embarqué avec moi une copine dans cette aventure qui a plus ou moins les mêmes problèmes que moi et je lui ai demandé donc d’essayer avec moi les tisanes au CBD.

c. Témoignage d’une malade atteinte d’insomnie, de Verneuil et de fibromyalgie

En tout cas, le maître mot est bien vrai, le marchant de sable passe bien !

. Utilisation simple, avec une boule à thé. L’infusion se fait très bien, environ 8 à 10 min.

. Goût / Saveur : un délice et un plaisir à boire

. Ressenti/vécu: j’ai un sommeil compliqué depuis des années, je pense que les maladies chronique n’aide pas. Malgré un traitement pour la fibromyalgie qui est censé « éteindre » mon cerveau pour la nuit.

. En tout honnêteté, depuis que je me fais cette super infusion, le temps d’endormissement est plutôt court. Une nuit digne de ce nom, sans douleur, sans réveils multiples durant la nuit (du moins ça a vachement réduit mes réveils nocturne ). En plus d’être efficace, c’est vraiment très agréable de la déguster, devant une série, un film .. un plaisir recommandé ++++++

2. Effets sur les douleurs de Verneuil ( douleurs et grosseurs)

Je suis tombée malade alors que j’avais 14 ans. À l’époque on m’a déclaré une maladie de Crohn foudroyante, avec tous les effets secondaires qui allaient avec, c’est-à-dire des douleurs abdominales atroces, un état d’épuisement impressionnant, des vomissements aléatoires, une perte de poids fulgurante etc….Vous l’aurez compris j’ai démarré mon adolescence avec les douleurs.Puis à cela sont venues se greffer d’autres pathologies : la maladie de Verneuil que vous connaissez bien et la spondylarthrite ankylosante. Dès l’âge de 16 ans je connaissais la morphine, les opiacées, les antidouleurs, et je ne sais combien d’autres médicaments pour essayer de calmer ma douleur…

À l’âge de 35 ans je savais ce qu’était la dépendance médicamenteuse, avec un long passage de sevrage aux morphiniques et malheureusement une résistance à la majorité des antidouleurs. Si d’ailleurs vous souhaitez lire mon parcours au niveau de la dépendance médicamenteuse, je vous invite à lire l’article qui se trouve ICI

Alors lorsque mon amie m’a proposé d’essayer ses produits, du CBD pour la douleur, je me suis dite pourquoi pas 😉 Si çela me permettait de prendre moins d’anti douleur sur mes poussées de Verneuil, si ça permet de calmer mes douleurs abdominales en poussée de Crohn, j’aurais tout gagné.

Il ya 3 mois j’ai donc commencé :

a. Huile sublinguale 40 % help

C’est une huile qui permet de diminuer les douleurs physiques et aussi un anti-inflammatoire naturel. Cette huile existe en différents dosages (de 10% à 40 % ) mais au vu de l’importance des douleurs de Verneuil, on a tout de suite décidé de prendre pour moi du 40 %.

Pour le dosage, il varie en fonction de chacun : en fonction de la connaissance du produit, de l’intensité de la douleur donc il ne faut pas hésiter à demander conseil un vendeur et bien évidemment je ne peux que vous inciter à prendre une marque où vous êtes bien renseigné au préalable et où vous êtes sûr que les produits sont vraiment orientés pour la douleur. Bon si j’ai un conseil à vous donner c’est de ne pas aller chercher le CBD au tabac du coin mais vraiment dans une boutique spécialisée.

Je me suis rendue compte aussi d’un deuxième effet positif à l’huile de CBD sur mon Verneuil : comme c’est un anti-inflammatoire naturel, je me suis demandé si en massant les zones où j’ai des abcès cela ne pouvait pas les diminuer en terme de grosseur ? Donc j’ai commencé chaque soir à masser une zone en particulier où j’avais un abcès récurrent qui avait tendance à être constamment inflammatoire. Et le résultat est que même si ça ne l’a pas empêché de grossir lors d’une nouvelle poussée, cela a permis à ce qu’il soit moins gros que précédemment. Et honnêtement le résultat est vraiment flagrant…

b. Cristaux de CBD

Je ne vous apprends rien, quand la douleur est trop intense on arrive plus trop à réfléchir, à bouger, et c’est pour cela que nous cherchons un antidouleur puissant pour avancer…

Dans le cadre de ma maladie de Verneuil, j’ai la malchance d’avoir des abcès qui peuvent atteindre la taille d’une balle de tennis en l’espace de quelques heures. Ce qui veut dire que je n’ai quasiment aucune possibilité de prévenir une nouvelle poussée au préalable. De plus, ils sont extrêmement mal localisés (anal et vaginal pour la plupart) donc ils font extrêmement mal.

Pour beaucoup d’entre vous, vous connaissez mon parcours de malade et vous connaissez la problématique que j’ai eu dans le passé avec les antidouleurs. En effet, dépassée par la douleur de mes différentes pathologies, j’ai été longtemps addict aux morphiniques et plus exactement à l’Actiskenan, ce qui m’a valu un parcours du combattant pour réussir à me sevrer.

Donc lorsque j’ai cherché une alternative à mes antidouleurs pour Verneuil, il n’était pas question que je retombe dans une addiction. Lorsque l’on m’a parlé pour la première fois des cristaux de CBD, ça m’a un peu rebuté on va pas se mentir parce que c’est une poudre blanche et ça me faisait penser un peu à la cocaïne. Donc j’ai mis quand même pas mal de temps à le prendre la première fois… Mais une fois la première impression passée, j’ai compris qu’il y avait un réel bénéfice à ces cristaux. Lorsque j’ai une poussée de Verneuil et que la douleur est trop intense, au moment où j’ai l’impression que l’abcès est extrêmement chaud, qu’il va sortir de ma cuisse tellement il me fait mal, je mets sous la langue une dose de cristaux et 30 à 45 minutes plus tard cela agit comme un antidouleur lambda. Je suis alors enfin soulagée pour plusieurs heures.

3. Effets sur les douleurs spasmodiques ou douleurs de Crohn

On entend de plus en plus souvent dans le cadre de maladie de Verneuil qu’il existe des maladies dites associées comme la maladie de Crohn.

Je suis moi-même atteinte de maladie de Crohn depuis que j’ai 14 ans et je peux vous dire une chose c’est que j’ai pas eu un Crohn facile… Des douleurs abdominales atroces, des symptômes très compliqués à gérer au quotidien tels que les diarrhées, les nausées, la perte d’appétit… j’en passe et des meilleurs…. A tel point qu’à une époque je crois que j’ai passé près d’un an hospitalisée.Avec le temps, nous avons réussi à trouver un traitement qui convienne à mon Crohn et qui me permette d’être plutôt stable toute l’année. Depuis maintenant un peu plus de 5 ans, je suis donc sous STELARA qui a de réels effets positifs sur ma maladie, mais qui ne m’empêche pas quand même d’avoir par moment des petites poussées chroniques.Lors de ces poussées, j’ai des spasmes abdominaux terrible, comme si on m’enfonçait un couteau violemment dans le ventre et je peux vous dire que c’est une douleur qui est terrible. Mais vous connaissez assez bien ce phénomène de douleur spasmodique pour les personnes atteintes d’endométriose, de règle extrêmement douloureuses.

Comme je l’ai expliqué plus haut, je suis une ancienne addict aux morphiniques à cause justement de ces douleurs et je ne veux plus aujourd’hui retomber dans le système des antidouleurs puissants car mon cerveau garde en mémoire cette addiction et qu’il était important pour moi de trouver quelque chose de plus naturel.En faisant des recherches approfondies et sur les conseils de mon amie spécialiste du CBD, j’ai commencé à regarder plus en détail ce qui était le CBG.

a. le CBG et ses avantages

Pour comprendre pourquoi je me suis orientée vers le CBG plutôt que le CBD, nous avons besoin de comprendre tout d’abord ce que c’est.

Le cannabis produit une gamme variée de molécules, dont on compte en moyenne 100 cannabinoïdes. Généralement, on pense d’abord au CBD (cannabidiol) et à ses nombreux bienfaits, puis au THC, considéré comme illégal.

Et parmi les autres molécules donc, il y a aussi dans le chanvre du CBG. Appelé aussi cannabigerol, il s’agit d’un cannabinoïde non psychotrope issu de la plante de cannabis. Il se rapproche des effets du CBD. Le CBG commence notamment à être reconnu pour ses bienfaits apaisants, analgésiques et anti-inflammatoires. En effet, le CBG inhiberait la capture du GABA, un neurotransmetteur qui serait impliqué dans au moins 30% des synapses du cerveau. Ce phénomène entraînerait une relaxation musculaire et analgésique et permettrait donc la diminution de certaines douleurs dans les maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn, l’endométriose, la RCH etc …

b. Les fleurs de CBD+CBG

Je me je suis donc évidemment penchée sur les fleurs de CBD qui ont une forte concentration en CBG car je suis moi-même fumeuse . Oui oui je sais, j’entends déjà vos voix dire mais ce n’est pas bien faut pas fumer !

Pour être sincère avec vous même si on sait pertinemment que la cigarette n’est pas bon pour la santé, ce n’est pas en arrêtant de fumer que vous verrez Verneuil disparaître. Ma dermatologue m’a souvent dit qu’il valait mieux quelqu’un qui fume un peu mais qui est moins stressé plutôt que quelqu’un qui a arrêté de fumer et qui est stressé de la mort. La cigarette n’est pas bonne pour la cicatrisation ça c’est avéré, mais n’a rien à voir avec Verneuil en lui-même.

Alors je sais clairement qu’elle est contre-indiquée dans le cadre des maladies de Crohn et que ça n’améliore pas mon état mais pour être honnête avec vous c’est l’un de mes derniers plaisirs donc je n’ai pas envie de l’arrêter 🤣🤭J’ai donc commencé à regarder les produits à base de CBG pour gérer ma douleur le plus naturellement possible mais avec une action assez rapide puisque comme vous le savez ces douleurs sont assez insupportables.

Et qu’elle ne fut pas ma surprise quand je me suis rendue compte qu’en fumant les fleurs de CBG, ma douleur s’efface en 10 minutes. C’est impressionnant à quel point l’effet du CBG est antispasmodique au point que je n’ai même plus besoin de prendre un cachet derrière ce qui est assez impressionnant dans mon cas… Je ne sais même pas à quel point vous dire que j’ai trouvé ma pépite antidouleur pour mon Crohn et ça c’est magique 😀

Et comme je suis partageuse 🤣 et que je ne voulais pas être la seule personne qui essaie sur une douleur spasmodique, j’ai partagé quelques fleurs à une amie qui est aussi atteinte de maladie de Crohn et une autre amie qui est atteinte de règles extrêmement douloureuse depuis son adolescence.

Je vous laisse lire leurs témoignages :

  • Jeune femme de 25 ans atteinte de Crohn :  » je suis atteinte de maladie de Crohn depuis presque 6 ans et j’ai malheureusement énormément mal au ventre tous les jours. je refuse de prendre des traitements trop fort car je supporte pas les antidouleurs ça me rend vite malade au lieu d’améliorer mon état. Quand Vanessa m’a proposé d’essayer un produit naturel j’ai sauté sur l’occasion. Comme je ne fume pas, j’ai décidé de faire infuser les fleurs de CBG qu’elle m’avait donné pendant 10 minutes dans de l’eau chaude comme une infusion et je l’ai bu lors d’une crise de douleur. Et vraiment je suis choqué comment ça marche. la douleur et le spasme complet se sont calmé en 20-25 minutes et honnêtement j’ai pas eu besoin de reprendre quoi que ce soit avant le soir. j’ai réitéré l’opération deux jours de suite et franchement ça marche tout le temps je suis trop contente »
  • Femme de 31 ans atteinte depuis une quinzaine d’années d’endométriose :  » lorsqu’on a l’endométriose comme moi, on a énormément mal au ventre. Des douleurs de règles à devoir souvent être hospitalisée tellement je vais mal. J’ai souvent tendance à m’enfermer chez moi pendant ces périodes car je souffre tellement que je ne peux pas faire quoi que ce soit. J’ai donc essayé les fleurs de CBG que Vanessa m’a conseillé lors d’une de mes crises d’endométriose et vraiment ça marche!!! Mais ça marche vraiment bien : mes douleurs de règles ont disparu, j’ai enfin pu sortir de mon lit alors que d’habitude il n’en n’est rien… Je revis en fait 😁. Quand on pense que c’est naturel alors que les cachets qu’ils me donnent ne me calme pas vraiment je ne comprends même pas qu’on ne nous en ai pas parlé avant. Alors merci parce que grâce à ça je vais enfin pouvoir vivre un peu mieux ces périodes de douleurs et ne pas rester constamment enfermée sous ma couette chez moi »

Des témoignages qui valent mieux que de longs discours 😉

4. Présentation de Maison Terpènes Paris

Lorsque j’ai décidé de faire cet article sur le CBD, il a bien fallu pour comprendre tous les effets que j’en essaies principaux produits. Mais bien évidemment je ne voulais pas aller me servir au tabac du coin car je savais pertinemment que ça n’aurait pas l’effet escompté ou l’effet que je recherchais au départ.Tout au long de l’article que vous venez de lire, vous avez vu que j’ai essayé des produits. Tous ces produits viennent de Maison Terpenes Paris, l’entreprise de mon amie Priscilla.

Dénicheuse de tendances et touche-à-tout multidisciplinaire, elle a toujours eu à cœur de placer l’éthique et l’humain au centre de son environnement. En 2020, la Covid touche la planète et une maladie nommée Myélite aiguë touche durement un membre de sa famille. Ces difficiles épreuves l’ont poussée à chercher des solutions ultra-naturelles et sans dépendance pour mieux soulager les douleurs et l’anxiété. Le chanvre biologique et les produits à base de CBD sont SA GRANDE révélation. Relaxation, apaisement, gestion des douleurs et nuits réparatrices… leurs vertus font leurs preuves, comme une évidence. Faire du bien aux gens tout en cocoonant la planète, telle est désormais sa philosophie.

Je me suis donc bien évidemment tournée vers ses produits puisque je la connais et que je sais à quel point elle s’est investie personnellement pour mettre au point des formules avec des produits rigoureusement sélectionnés.

Si vous souhaitez bénéficier de ses connaissances et de ses produits, je vous invite à la suivre sur sa page Instagram ICI ou à la contacter directement sur son site internet ICI

Face aux recherches effectuées ces dernières années, nous ne pouvons que constater l’énorme potentiel thérapeutique du cannabidiol (CBD) même s’il faut noter que l’intérêt envers cette molécule n’est que tout récent. En effet, il suffit de jeter un coup d’œil aux dates de publications des études : la quasi-totalité ont été publiées il y a moins de 30 ans ! Le potentiel de ce cannabinoïde est donc très certainement sous-estimé encore aujourd’hui. Malgré les incertitudes sur son mécanisme d’action précis, il m’a semblé important au vu de l’intérêt croissant des patients pour le CBD, de réunir toutes les données dans un même article, qui peut vous servir de support pour prendre une décision si vous souhaitiez essayer.

Il est important de comprendre que la posologie du CBD sera fonction de :

  • de vos besoins
  • de votre parcours personnel
  • de votre sensibilité aux produits

En tout cas, il est sûr que le CBD a encore de très beaux jours devant lui et peut-être qu’avec le temps la législation sera beaucoup plus souple… En attendant, vous avez-vous déjà essayé le CBD? Fait-il partie de vos produits du quotidien que se soit en cosmétique et/ou médication ?

Bien évidemment je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous auriez à ce sujet

Et 🥳 SUPRISE 🥳 : Comme je souhaite sincèrement que vous puissiez bénéficier des effets positifs du CBD sur nos pathologies, avec un professionnel averti, j’ai demandé à mon amie de vous faire bénéficier d’un code promotionnel de -10 % pour toute personne qui commandera sur son site http://www.maison-terpenes.com avec le code VERNEUIL 😉

Alors n’hésitez pas FONCEZ !!

Verneuil n’est pas de notre faute

Bonjour à tous et à toutes,

Vous êtes de plus en plus nombreux à m’avoir rejoints sur cette page et je voulais vraiment vous remercier parce que comme je le dis si bien et si souvent « c’est ensemble qu’on est plus fort ».

Très souvent lorsqu’on est atteint de maladie chronique, on se sent coupable d’un tas de choses. J’ai la chance de pouvoir chaque jour écouter chacune de vos histoires, chacun de vos parcours et l’une des nombreuses choses qui revient fréquemment c’est cette honte d’être atteint de maladie de Verneuil, cette honte de montrer son corps, cette honte de parler de cette douleur qui nous envahit quotidiennement et qui nous empêche de faire beaucoup de choses.

Alors pour que les choses soient compréhensives de tous, j’ai décidé de faire un petit rappel de choses importantes concernant cette pathologie.

  • En tout premier lieu : LA MALADIE DE VERNEUIL EST UNE MALADIE CHRONIQUE INFLAMMATOIRE ET DERMATOLOGIQUE et ce n’est pas le fruit d’une mauvaise hygiène, de surpoids, d’une mauvaise hygiène de vie ou je ne sais quoi encore. C’est une maladie à part entière avec des traitements, des complications et des douleurs.
  • Il n’y a pas à avoir honte d’être atteint de maladie de Verneuil car ce n’est pas de votre fait. Elle peut être transmise de façon familiale par vos parents, grands-parents etc … ou alors tout simplement une maladie chronique et génétique. Dans tous les cas de figure, vous n’aurez rien pu faire pour éviter d’être atteint de maladie de Verneuil donc il faut apprendre à vivre avec, se construire de façon à mieux vivre cette pathologie et en ressortir grandit
  • Il existe trois stades dans la maladie, les stades Hurley. En fonction du nombre d’abcès, en fonction du nombre de récidives, en fonction de l’importance des récidives, chaque traitement pour chaque patient sera différent. C’est bien là qu’est la complexité de notre pathologie car chaque malade réagira différemment au traitement pour Verneuil. Toutefois, il ne faut pas se décourager car il existe nombre de traitements aujourd’hui pour la stabiliser et mieux vivre au quotidien.
  • Au delà des abcès que nous avons, il existe d’autres conséquences désagréables sur cette maladie, qui ont un impact néfaste sur notre quotidien :
    • des traitements lourds qui nous fatiguent,
    • des douleurs extrêmement violentes que nous subissons H24 pendant une durée déterminée
    • souvent des carences qui impactent notre quotidien par tout ce que cela implique
    • de très grandes et vilaines cicatrices qui restent éternellement sur notre corps et qui sont souvent visibles de l’autre. Il faut donc apprendre à réapprivoiser l’image de son corps ce qui n’est pas simple, et au-delà de ça il faut accepter le regard de l’autre qui peut être changeant et difficile à accepter. C’est une gymnastique quotidienne à adopter et une difficulté supplémentaire à vivre pour notre maladie
  • Si vous ne savez pas à qui vous adresser, à qui parler, où chercher les infos, il vous suffit de vous tourner vers moi en me laissant un MP ou vers les différentes associations pour la maladie de Verneuil que je vous ai nommé plus haut dans le carrousel. Aors n’hésitez pas, vous n’êtes pas seul et c’est ensemble qu’on pourra faire front commun face à cette maladie douloureuse.

N’oublions pas que même si Verneuil est une maladie dite orpheline/rare, qu’elle ne compose que moins de 1 % de la population, nous sommes quand même un certain nombre à en être atteint. Donc ne perdez pas espoir, aujourd’hui il existe au quotidien des recherches pour cette maladie et chaque jour on avance un pas devant l’autre vers une libération.

Avec tout ce que nous vivons, avec tout ce que nous dépassons, avec ce combat qui nous maintient chaque jour éveillé, nous ne pouvons pas penser que cette maladie est de notre fait.

Ce n’est ni de notre faute, ni honteux ni de notre fait, alors relevons la tête car nous sommes, nous restons et nous serons toujours des #HSwarriors 😉